BiblioMonde

Alphonse de Lamartine

Diplomate, homme politique et surtout l'un des grands poètes français du XIXe siècle (1790-1869)

Né près de Mâcon en 1790, Alphonse de Lamartine appartient à la petite noblesse provinciale et royaliste. Il fut officier, diplomate, poète, historien, romancier, orateur et homme politique ; il voyagea en Europe et en Orient.

« De 1820 à 1830, Lamartine exerce des fonctions diplomatiques en Italie. Les événements de 1830 infléchissent sa ligne de pensée : monarchiste au départ, il évolue vers le libéralisme et l'action. Il abandonne la diplomatie pour se lancer dans la politique. Candidat député à Bergues près de Dunkerque, il échoue en 1831 mais est finalement élu en 1833. Au Parlement, il ne sert aucun parti, préférant siéger "au plafond" (tout en haut de l'hémicycle). Son talent, son sens de la formule en font rapidement un orateur réputé et redouté. Gagné par les idées républicaines, il se range parmi les opposants à la monarchie de Louis-Philippe. En février 1848, il devient chef du pouvoir exécutif de la France. Ce succès est de courte durée : les événements sanglants de juin 1848 détruisent les illusions du poète. Son échec cuisant lors des élections présidentielles de 1851 marque la fin de sa carrière politique. » (extrait du

Presque toutes les œuvres de Lamartine sont antérieures à son entrée dans la politique militante : Les Méditations, les Harmonies, Jocelyn, et en prose, Raphaël et Graziella, l'Histoire des Girondins et le Voyage en Orient sont ses chefs-d'œuvre.

« Il partit au mois de mai 1832 pour l'Orient, sur un navire spécialement frété pour lui, accompagné de sa femme et de sa fille unique Julia, belle enfant d'une douzaine d'années, qui mourut à Beyrouth. Cette excursion de seize mois, accomplie dans des conditions véritablement fastueuses, qui lui furent plus tard amèrement reprochées, a été racontée par le poète dans son premier livre en prose : Voyage en Orient. Souvenirs, impressions, pensées et paysages (1835, 4 volumes in-8), dont le contenu justifie amplement son sous-titre par la variété, l'éclat, la profondeur des pages qui le composent. » (extrait d’un article de L’encyclopédie de l’Agora)

Alphonse de Lamartine est mort à Paris le 28 février 1869


- Voyage en Orient
- Athènes
- Lamartine : œuvres poétiques
- La Question d'Orient

 
© BiblioMonde.com