BiblioMonde

Jean-François Regnard

Dramaturge français (1655—1709)

Né à Paris dans une famille de commerçants aisés, Jean-François Regnard a une éducation des plus classiques. Son père, mort jeune, lui laisse une immense fortune, qu'il emploie à voyager.

« D'Italie à Constantinople, d'une rive à l'autre de la Méditerranée, il se retrouve prisonnier des pirates barbaresques en 1678 et vendu comme esclave à Alger. Libéré contre rançon, quelques mois plus tard, il ne rentre à Paris que pour repartir, en avril 1681, cette fois pour l'Europe du Nord : des Flandres à la Hollande, puis au Danemark, avec un arrêt à la cour du roi Christian V, enfin en Suède, à la cour de Charles XI, et un périple en Laponie. De son aventure algérienne, il tire la Provençale, récit romancé de ses amours avec Mme de Prades, et de son expérience du Grand Nord, des Voyages, sans doute composés dès son retour vers 1682-1683, mais qui ne paraîtront qu'en 1731.

De retour à Paris, il achète une charge de trésorier de France, qui, tout en lui faisant une position très honorable dans la noblesse de robe, lui laisse tout loisir de se consacrer à la littérature. Dès 1688, il écrit pour le théâtre, pour les Comédiens Italiens, des arlequinades et pièces à tiroir où il exerce une verve endiablée et un sens inné du comique. En 1693, le riche héritage de sa mère le met définitivement à l'abri de tout besoin. » (La Comédie Française). Après une brillante carrière de dramaturge, lors de laquelle on l’a vu comme un successeur de Molière, il meurt au château de Grillon, près de Dourdan, 1709.

« Regnard atteint la grande comédie avec le Joueur (1696), puis viennent Le Distrait (1697), Les Folies amoureuses (1704) et surtout Le Légataire universel (1708) – son chef-d'œuvre – qui se détachent d'une abondante production. Regnard, en outre, a laissé des relations de ses voyages : Voyage en Normandie (en prose et en vers), Voyage à Chaumont, Voyage de Flandre et de Hollande, Voyages de Laponie, de Pologne, d'Allemagne, de Danemark, de Suède. En 1731 paraît son roman posthume La Provençale, où il romance l'histoire de sa captivité chez les Barbaresques. » (Encyclopédie Hachette)

Son œuvre de dramaturge sur le site de la Comédie française

Commander : Le légataire universel une de ses pièces les plus connues


- Voyage en Laponie, 1681

 
© BiblioMonde.com