BiblioMonde

Martin Luther King

Né à Atlanta (Géorgie) en 1929, Martin Luther King junior est issu d'une famille de pasteurs, il bénéficie d'un environnement culturel favorable. Il devient lui-même pasteur baptiste à l'âge de 19 ans, dans la tradition de son père (pasteur à l'Église Baptiste d'Ebenezer à Atlanta) et de son grand-père.

En 1955, Martin Luther King devient le porte-parole du mouvement pour les droits civiques en prenant la tête du comité de soutien à Rosa Parks, cette femme noire arrêtée pour avoir refusé de laisser sa place à un Blanc dans un autobus de la ville de Montgomery (Alabama) où régnait une stricte ségrégation. En 1956, la ségrégation dans les autobus est déclarée inconstitutionnelle.

Une visite en Inde en 1959 lui permis d’approfondir sa compréhension du Satyagraha, les principes de Gandhi, concernant la persuasion pacifiste, lequel King détermina comme étant son instrument principal pour les protestations sociales.

« Il est le leader charismatique de la vague contestataire du début des années 1960; le mouvement des droits civiques. Ses paroles ont galvanisé les Noirs et fait changer l'opinion des Blancs modérés. Son principal mérite est d'avoir fait de la traditionnelle revendication des Noirs pour l'égalité, une idée ordinaire dans la conscience de l'Américain moyen. Il cherche à convaincre et non à humilier ses adversaires, lutter contre le mal et l'injustice et non contre les individus, endurer la violence sans riposter en vertu du pouvoir rédempteur d'une souffrance imméritée. Par ailleurs, maintenant que l'agitation a gagné tout le pays et que les Noirs descendent par milliers dans les rues, une question va se poser : du pacifisme de Martin Luther King ou de la résistance armée de Malcom X, laquelle de ces deux formes de lutte l'emportera ? Luther King doit faire la preuve de l'efficacité de la non-violence; il lance alors en 1963 la campagne de Birmingham (Alabama). » (extrait de René-Jil Lavoie Recidive.org).

En 1963, Martin Luther King fut à la tête d’une grande campagne pour les droits civils à Birmingham en Alabama. Il organisa plusieurs manifestations : pour permettre le droit de vote aux Noirs; Contre la déségrégation et une meilleure éducation et hébergement à travers les états du Sud. Lors de ces campagnes il fut arrêté à plusieurs reprises. Il était à la tête de la marche historique à Washington le 28 août 1963 où il déclara son célèbre discours : « I have a Dream » ("j’ai un rêve"). En 1964, il fut récipiendaire du Prix Nobel de la Paix.

« Afin de suivre la montée en puissance des tendances plus radicales, King s'ouvrit alors à de nouvelles formes de contestation : il soutint la lutte pour le relogement des habitants des bidonvilles de Chicago (1966) et se déclara contre la guerre du Viêt-nam (1967); il resta fidèle à ses convictions non violentes malgré l'écho que rencontraient les partisans du "black power" ("pouvoir noir") et ceux d'une autodéfense armée des Afro-Américains (Black Panthers, créées en 1966), qui tous lui reprochaient sa modération. » (Encyclopédie Hachette)

Le 4 avril 1968, Martin Luther King est assassiné à Memphis alors qu'il apportait son soutien à une grève d'éboueurs. Quelque 100 000 personnes assistent à ses obsèques à Atlanta. Son assassin présumé, James Earl Ray, s'est rétracté par la suite, et l'enquête fut rouverte en 1997.

Depuis 1983, le troisième lundi de janvier est célébré comme l’anniversaire de Martin Luther King Jr.


Des ouvrages sur l'auteur

Martin Luther King


I Have a Dream : La Biographie en image de Martin Luther King


Martin Luther King : bande dessinée




- Minuit, quelqu'un frappe à la porte
- Autobiographie

 
© BiblioMonde.com