BiblioMonde

Maktaba

Une collection proposant des grands classiques de la littérature arabo-musulmane dans de nouvelles traductions.

« Le monde arabe a autrefois porté l’idée du travail sur soi-même, qui seul permet de s’autotransformer et de s’auto-instituer en tant que personne. Ce sont cette idée et ce travail occultés que nous voulons faire connaître par la collection "maktaba" qui signifie "bibliothèque". »

Cette collection, lancée en mai 2003, est dirigée par Saber Mansouri

« L’idée m’est venue juste après avoir soutenu ma thèse, dans un contexte bien particulier, où l’on a vu se multiplier les débats et les publications sur la culture arabe et l’islam. Cela m’a poussé à réfléchir à mon tour sur cette culture à la fois classique et contemporaine, pour poser le problème : l’islam a-t-il vraiment perdu la raison, au sens où il n’aurait plus la capacité de poser les vraies questions ? On a l’impression que cette culture n’est plus créatrice, que ce monde ne crée plus l’événement, mais au contraire qu’il le subit complètement. (…)

En travaillant sur l’histoire grecque, j’ai souvent eu l’occasion de réfléchir à ma propre culture – par exemple à la transmission de la philosophie grecques dans la civilisation arabe du Moyen Âge. Et je me suis convaincu que la source de l’intolérance se trouve dans la méconnaissance de l’autre, de l’ailleurs. Le principe de notre collection, en ce sens, c’est de partager, de faire connaître et lire les textes fondateurs qui ont fonctionné de façon autonome à côté de la tradition religieuse. Car on pense toujours que le Coran est le seul texte fondamental de cette culture. Or c’est faux, puisque la bibliothèque arabe classique (en gros du VIIIe au XIVe siècle) a forgé des textes porteurs d’un regard universel et humaniste non seulement sur la société, l’histoire ou la politique, mais aussi sur l’amour, les parfums, la cuisine… » (extrait d’un entretien avec Saber Mansouri, propos recueilli par Jean Birnbaum, Le Monde, 6 juin 2003)


- Fayard


- Aphorismes choisis
- Livre des animaux (Le)

 
© BiblioMonde.com