BiblioMonde

  Autriche
Les litiges territoriaux


-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-Apprendre la langue

-Le nom du pays
-Géopolitique
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-Les régions
-La population
-L'immigration
-Les langues
-Religions
-La fédération
-Le régime politique
-Les régimes précédents
-Le président
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Les médias
-La liberté de presse
-Données culturelles
-La littérature
-Le cinéma
-Les beaux-arts
-La musique
-Les régions touristiques
-Données écologiques

Il n’y a plus de territoires contestés depuis 1992.

- Le Tyrol du Sud (Südtirol) - En 1992, l’Autriche, jugeant les droits de la minorité germanophone du Haut-Adige suffisamment bien respectés, a officiellement abandonné toute démarche à l’encontre de l’Italie. Il est vrai que cette dernière aurait bloqué l’intégration de l’Autriche à l’UE si cela n’avait pas été le cas. L’Autriche est entrée dans l’UE en 1995, événement qui a été pour le Tyrol une sorte de réunification symbolique.

- Les revendications de l’ex-Yougoslavie à l’égard de la région de Klagenfurt (Celovec) sont de l’histoire ancienne. Aujourd’hui Ljubjana se montre attentive des droit de la minorité slovène de Carinthie, tout en s’efforçant de conserver les meilleures relations avec Vienne. Depuis que le FPÖ participe au gouvernement autrichien l’exercice est plus difficile.

- Les Sudètes n’ont jamais fait l’objet d’un litige territorial impliquant l’Autriche. Les revendications des « Sudètes » sont purement financières et ne sont pas reprises à leur compte par l’autre parti de la coalition gouvernementale, l’ÖVP. De son côté, Prague répond en réclamant des dédommagements pour les destructions et meurtres opérés par les nazis en Tchécoslovaquie.

Fin 2001, la polémique a rebondi en Autriche après que l'association autrichienne des Allemands des Sudètes eut demandé que les villages frontaliers tchèques disposent aussi de panneaux avec leurs anciens noms en allemand.


La parité des langues au Tyrol du Sud (page en français sur le site des autorités locales).

Carte linguistique de l'Empire en 1856 : les zones germanophones appraissent en orangé.

Congrès d'une association d'Allemands des Sudètes (Sudetendeutsche).

 
© BiblioMonde.com