BiblioMonde

  Chili
Les litiges territoriaux


-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-Aider le pays

-Le nom du pays
-Géopolitique
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-Les îles
-La population
-Les indiens
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Le type d'État
-Le régime politique
-Les régimes précédents
-Le président
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-La diaspora
-Les médias
-Données culturelles
-Les régions touristiques
-La francophonie locale
-Données écologiques

Les litiges frontaliers avec l’Argentine ont été réglés par des arbitrages : celui du canal de Beagle (à l’extrême sud) qui avait failli provoquer une guerre, fut réglé in extremis par une médiation du Pape (1984). Un accord global sur le tracé de la frontière commune a été signé en 1991 par les deux pays. Le dernier litige concernait la Laguna del Desertio (532 km2), il a été tranché en faveur de l’Argentine par le Tribunal latino-américain d’arbitrage en 1994. La sentence a été acceptée par le Chili.

La région d’Antofagasta (nord du Chili), territoire bolivien et la province péruvienne d’Arica que le Chili a occupé en 1883 à l’issu de la guerre du Pacifique (1879-1883) qui priva la Bolivie d’accès à la mer et de ses richesses en phosphate. Des tensions ont persisté entre le Pérou et le Chili pendant plus d’un siècle, elle semblent retombées depuis les années 1980. La Bolivie a modéré ses revendications sur son ancien port d’Antofagasta, mais semble surtout soucieuse de se ménager un accès à la mer. Après divers arbitrages du Pape, les Boliviens ont obtenu en 1993 un accès facilité à Ilho, un port franc de la côte péruvienne. Ils ont également accès, hors douane, au port d’Arica (nord du Chili).

En fait, La Paz n'a cessé de réclamer cette façade maritime perdue. En janvier 2008, le vice-chancelier bolivien, Hugo Fernández, a évoqué la possibilité pour la Bolivie de porter l'affaire devant la Cour internationale de La Haye...

Le territoire de l’Antarctique chilien est en partie (environ un tiers) revendiqué par le Royaume-Uni. Le traité de l’Antarctique, signé en 1959, a « gelé » les contestations territoriales entre les puissances signataires. En 1991, le Traité sur l’Antarctique a été reconduit pour 50 ans (jusqu’en 2041). Le Chili s’appuie sur une déclaration espagnole de… 1555 disant que toutes les terres situées au sud du détroit de Magellan appartiennent royaume du Chili.

Le canal de Beagles (vue du satellite chilien FaSat) : Le site propose une série d’image du territoire chilien vu du ciel et explique tout le programme de FaSat (pour les amateurs d’astronomie).

Le détroit de Magellan pour le Chili

Une page avec des liens hypertextes sur la Guerre du Pacifique (esp.) sur le site de la Marine chilienne.

La Bolivie réclame un accès à la mer : Le président bolivien Carlos Mesa a demandé une reprise des négociations avec le Chili pour un accès à la mer. Une ouverture maritime constitue un enjeu économique de taille pour ce pays enclavé. Pour obtenir gain de cause, la Bolivie s'appuie sur le Pérou (Courrier international, janvier 2004).

La base aérienne antarctique Présirent-Eduardo-Frei (photo) : son village peut accueillir une centaine de personnes, avec son école primaire, son église, sa banque…

La présence militaire chilienne dans l’Antarctique
Sur le site de l’armée de l’air

L’Institut antarctique du Chili
(On peut voir une carte de la péninsule d’O’Higgins).

 
© BiblioMonde.com