BiblioMonde

  Croatie
Le gouvernement


-Adriatique
-Balkans

-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-Apprendre la langue

-Le nom du pays
-Géopolitique
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-La question des minorités
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-La conjoncture économique
-La politique européenne
-Les relations extérieures
-La diaspora
-Les médias
-Données culturelles
-Le tourisme
-La francophonie locale
-Données écologiques

Tihomir Orešković (droite) dirige le gouvernement depuis décembre 2015. Il dirige une coalition formé du MOST et du HDZ qui fait la part belle à quelques figures venues de l’extrême droite ultra, à commencer par le ministre de la Culture.

Au moment de sa nomination au poste de Premier ministre Tihomir Orešković (né en 1966) était un parfait inconnu issu du monde des affaires, originaire du Canada et maîtrisant mal la langue croate.


Le gouvernement (Vlada) : il détermine et conduit la politique intérieure et extérieure de la nation. Il dispose du pouvoir d'initiative et il est responsable devant le Sabor. Il est dirigé par un président du gouvernement de la République de Croatie (Predsjednik Vlade Republike Hrvatske).

Banski Dvori est le siège du gouvernement croate.


Les gouvernements croates depuis l’indépendance

Zoran Milanović (SPD) décembre 2011 - décembre 2015. Il dirigeait une coalition de centre-gauche : avec le Parti populaire croate - Démocrates libéraux (HNS-LD), la Diète démocratique istrienne (IDS) et le Parti croate des retraités (HSU)

Jadranka Kosor (HDZ) de juillet 2009 - décembre 2011

Ivo Sanader (HDZ) : janvier 2008 - juillet 2009.

Ivo Sanader (HDZ) : décembre 2003 - janvier 2008 - coalition HDZ-DC

Ivica Racan (SDP) : juillet 2002 - décembre 2003.
formé de partis des deux coalitions qui se sont opposées au régime de l’ex-président Tudjman : SDP, HSS, LS et HNS. À l'exception de l'HSLS passé à l'opposition de droite au printemps 2002.

Ivica Racan (SDP) : janvier 2000 - juillet 2002.

Zlatko Matesa (HDZ) : novembre 1995- janvier 2000.

Nikita Valentic (HDZ) : avril 1993 – novembre 1995.

Hrvoje Sarinic (HDZ) : août 1992 – avril 1993.

Biographie des anciens Premiers ministres

Ivica Racan est né en 1944 dans le camp de concentration d’Ebersbach en Allemagne. Diplomé de droit, il a fait toute sa carrière politique au sein du Parti communiste croate. Dans les années 1980, il est directeur de l’école de formation des cadres du parti. Le 13 décembre 1989, il est élu président du comité central du Parti communiste de Croatie. Ce vote était la première utilisation du vote secret au sein du parti. Il change le nom du Parti communiste de Croatie, en Parti des changements démocratiques (1990) et ensuite en Parti social-démocrate de Croatie (SDP) en 1991. Il est réélu député en 1992, 1997 et 2000.

Ivo Sanader est né en 1953 à Split. Il est Issu de la diaspora croate, vicéralement anti communiste, il a été le secrétaire général du président Franjo Tudjman dont il a dirigé la formation politique (HDZ) de la mort de ce dernier en janvier 2000, à 2009. Soutenu par l'église catholique croate et le chancelier autrichien Wolfgang Schüssel, Ivo Sanader cherche à gommer l'image nationaliste et autoritaire de son parti pour le faire apparaître comme une formation conservatrice. Il a totalement concentré l’exécutif dans ses mains et gouverné en s’appuyant sur un cabinet informel composé de ses proches parmi les membres du HDZ, ou de ses amis les plus fidèles. Poursuivit pour corruption, il a quitté le pays en décembre 2010.

Jadranka Kosor (HDZ) de juillet 2009 à décembre 2011

Tihomir Orešković

Zoran Milanović (gauche)

Jadranka Kosor (droite nationaliste)

Le site internet du gouvernement (croat.)

La Gazette officielle

Ivo Sanader (HDZ), premier ministre de décembre 2003 à juillet 2009

Juillet 2009 : deux ans avant la fin de son mandat, il quitte la tête du gouvernement et la présidence de son parti de l’Union démocratique croate (HDZ). Il a bâti une pyramide de pouvoir reposant sur le clientélisme et la corruption. Il a quitté le pays le 9 décembre 2010 alors que le parquet de Zagreb venait de demander la levée de son immunité parlementaire.

Ivica Racan (SPD), chef du gouvernement de janvier 2000 à décembre 2003, décédé en avril 2007

Ancien communiste, c'est lui qui avait organisé les premières élections démocratiques en Croatie, et remis pacifiquement le pouvoir au vainqueur du scrutin, le HDZ de Franjo Tudjman. De 2000 à 2003, il avait dirigé la Croatie et permis d'améliorer les relations de la Croatie avec la communauté internationale. À partir de 2005, il suivit les négociations de la Croatie avec l'UE.


 
© BiblioMonde.com