BiblioMonde

  Croatie
Les relations extérieures


-Adriatique
-Balkans

-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-Apprendre la langue

-Le nom du pays
-Géopolitique
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-La question des minorités
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-La conjoncture économique
-La politique européenne
-Les relations extérieures
-La diaspora
-Les médias
-Données culturelles
-Le tourisme
-La francophonie locale
-Données écologiques

Les adhésions à l’UE et à l’OTAN sont les objectifs majeurs de la politique extérieure croate. Ses relations avec Bruxelles ont été perturbuées par l'attitude de Zagreb face au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), notamment dans l'affaire Gotovina. Ainsi, la Croatie n'a pas pu être associée au dernier élargissement de l'EU (Bulgarie et Roumanie en 2007).

Par ailleurs, la Croatie a, à peu près, normalisé ses relations avec ses voisins, condition de la stabilité régionale.

Quelques liens officiels et officieux pour aller plus loin :

Ministère des Affaires étrangères (croat.-angl.).

La reconnaissance internationale



Mission permanente de la Croatie aux Nations-Unies (angl.)

La Croatie admise à l’OMC (juillet 2000).

Admission de la Croatie au MAP (Membership action plan) en juillet 2002 : le programme de soutien aux réformes des forces armées des pays qui aspirent à être membres de l’OTAN)

La Croatie est membre du Conseil de l'Europe depuis 1996. Traités signés.

La Croatie et l'UE

Le 29 octobre 2001, à Luxembourg, la Croatie a signé l’Accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’Union européenne qui donne à Zagreb le statut de candidat potentiel à l’adhésion à part entière à l’UE. L’ASA, est le premier accord réglementant les relations contractuelles entre la Croatie et l’UE. En juin 2004, la Croatie a été reconnue officiellement comme candidate.

La Croatie n'ayant pas cédé dans l'Affaire Gotovina, les négociations en vue de son adhésion à l'UE, qui devait débuter en mars 2005, ont été suspendues. Zagreb s'est contenté de geler les avoirs de ce criminel recherché par les polices de l'UE et que les Croates dans leur majorité considèrent comme un héro national.

Le choix de l'Europe : Tournant le dos aux Balkans, Zagreb espère entrer dans l'Union en 2007. Malgré bien des soubresauts, le pays a réussi à échapper aux désastres politiques et économiques dans lesquels se débattent la plupart de ses voisins de l'ex-Yougoslavie (par Sylvaine Pasquier, L'Express, 21 juin 2004)

Ministère de l’intégration européenne : un des objectifs du nouveau gouvernement. (croat.-angl.).

Delegation of the European Commission to the Republic of Croatia


Politique régionale

La Croatie rejoint la Trilatérale (août 2000)
L’association de coopération régionale qui réunit la Hongrie, l’Italie et la Slovénie confirme ainsi sa vocation adriatico-pannonienne (texte sur le site de l’ambassade de Croatie à Paris) (fr.)


Le site du Sommet de Zagreb (nov. 2000) : cette rencontre UE-Balkans a symbolisé la réintégration de la Croatie dans la communauté internationale après sa mise à l’écart de l'ère Tudjman. Des négociations de candidature à l’UE ont été entamée.


La Croatie et les Balkans

Balkans  : le temps des excuses (Vreme-Le Courrier des Balkans, novembre 2003)



La Croatie et la Bosnie (juin 2000)

Le Détachement de liaison de la SFOR en Croatie est installé à Zagreb. Sur le site de l'OTAN (fr.)


Relations bilatérales

Ambassade de la république de Croatie à Washington (angl.) : les relations bilatérales.

L’ambassade de la Croatie à Djakarta

Rencontre des présidents Mesic et Chirac en mai 2000

Le dossier Croatie du ministère français des Relations extérieures

Bibliographie

On pourra également lire la Géopolitique de la Serbie-Monténégro de Catherine Lutard, où sont évoqué les relations serbo-croates.

Crise irakienne  : la Croatie sommée de répondre aux demandes américaines : Cela n'a rien d'officiel, mais les Américains demandent à la Croatie moins de services qu'aux autres pays  : la possibilité d'emprunter notre espace aérien et d'approvisionner en essence les avions militaires.(Branko Podgornik, Novi List, traduit par le Courrier des Balkans, 24 février 2003)

Le sort du Général Gotovina freine toujours la marche de la Croatie vers l'Europe par Le Courrier des Balkans, 30 octobre 2004.

 
© BiblioMonde.com