BiblioMonde

  Croatie
Villes et régions


-Adriatique
-Balkans

-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-Apprendre la langue

-Le nom du pays
-Géopolitique
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-La question des minorités
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-La conjoncture économique
-La politique européenne
-Les relations extérieures
-La diaspora
-Les médias
-Données culturelles
-Le tourisme
-La francophonie locale
-Données écologiques

La Croatie est une république unitaire proclamée souveraine le 25 juin 1991. L’indépendance a été confirmée le 8 octobre 1991, reconnue par l’Allemagne le 23 décembre 1991, par l’UE le 15 janvier 1992, puis par l’ensemble de la communauté internationale dans les semaines qui ont suivi.

La capitale : Zagreb, 770 000 hab. recensés en avril 2001 (1,2 million d’hab. si on considère l’agglomération) dont environ 10 % de Serbes.

Depuis 2000, le maire de Zagreb est Milan Bandić, ancien social-démocrate qui a viré au populisme et à l'affairisme. Il a été réélu triomphalement (sans étiquette) en mai 2013.


Il y a 420 communes et 123 villes. Les communes à majorité serbes disposaient d’une autonomie administrative. Celle-ci a été suspendue en 1995.

Le statut de ville est attribué aux chefs-lieux des Joupanies, aux agglomérations de plus de 10 000 habitants et aux cités qui présentent des caractéristiques historiques ou économiques d'un intérêt particulier.

La loi sur l'autonomie locale du 10 avril 2001 a transféré des compétences de l'Etat vers les collectivités territoriales et garantit leur autonomie. Les municipalités sont en charge de l'état civil, de l'organisation des opérations électorales, de l'entretien de la voirie et de l'habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire, de l'action sociale, de l'action culturelle, de l'enseignement élémentaire, de l'aide médicale élémentaire, de la protection civile, de la protection du consommateur et de la protection de l'environnement.

Le conseil municipal est élu pour quatre ans et règle par ses délibérations les affaires de la commune. Il est présidé par un président élu en son sein. Le conseil municipal désigne et révoque également le maire. Dans les municipalités de moins de 3 000 habitants, l'exécutif municipal est confié au conseil et son président exerce les fonctions de maire ; mais dans les communes de plus de 3 000 habitants, l'exécutif est confié au maire qui est élu par le conseil municipal parmi ses membres et le président est chargé, lui, de diriger les débats de l'assemblée municipale.

Les dernières élections municipales ont eu lieu en mai 2005, elle se sont soldées par un serieux revers pour les conservateurs au pouvoir. La mairie de Zagreb est contrôlée par le SDP (depuis 1997), comme celles de Rijeka. et de Split.


Les régions ou joupanies (zupanija) sont au nombre de 21 dont la capitale qui constitue à elle seule un comitat.

Outre les compétences des communes, les Joupanies et les villes de plus de 30 000 habitants contrôlent les domaines suivant : enseignement secondaire et universitaire, santé, développement économique et transports.

L'assemblée régionale est élue pour quatre ans et elle règle par ses délibérations les affaires de la région. Elle élit en son sein un président. Elle élit également en son sein un chef de l'exécutif : le Joupan. L'exécutif régional prépare les propositions soumises à l'assemblée régionale et exécute les décisions de l'assemblée régionale ; il dirige l'action des services régionaux.

Le Joupan, comme le maire, cumule trois fonctions : agents de l'État pour certaines tâches administratives ; exécutif de leur collectivité et donc chargés de l'exécution des délibérations des assemblées locales ; chef de l'administration communale ou régionale.


Le gouvernement issu des élections de 2000 s’était engagé à répartir plus équitablement le développement économique dans le pays et à accorder aux régions une part plus importante du revenu des impôts. Cette nouvelle approche avait été bien accueillie en Dalmatie et en Istrie, les parties du pays les plus critiques à l’égard de la centralisation renforcée sous le régime du président Tudjman. En mars 2001 la décision a été prise de supprimer la Chambre des régions du parlement croate. Celle-ci n’avait, en fait, jamais fonctionné dans l’esprit qui avait prévalu à sa création, elle s’était contentée d’être une chambre d’enregistrement au service d’un régime corrompu.

La fonction de joupan (préfet) a été séparée en deux en 2001. Désormais, le pouvoir d’État sera représenté au niveau des joupanies par des chefs des services extérieurs tandis que les actuels joupans seront des représentants du pouvoir local. Ils sont nommés par le gouvernement sur la proposition du ministre de la justice.

Branimir Glavas, député nationaliste du HDZ et président de la section régionale du parti à Osijek, avait proposé la refonte du modèle administratif du pays, souhaitant remplacer les 21 joupanies existantes par 5 grandes régions, dont la Slavonie. Ces propositions n’étant pas conformes à la ligne du HDZ, le député a été exclu du parti.

Les prochaines élections locales auront lieu en mai 2009. Les précédentes ont donné une moitié des assemblées départementales à la majorité, l'autre à l'opposition.

Particularisme : le statut de l’Istrie

En avril 2001, le ministère de la Justice, de l’Administration et des Collectivités locales a décidé de suspendre 10 dispositions du nouveau statut de la joupanie d’Istrie : celles qui consistent à ajouter des noms italiens aux noms croates des villes et des municipalités en Istrie; celles qui sont relatives à l’utilisation de la langue italienne ; celles qui introduisent le terme « istriotisme » comme expression de l’appartenance régionale.

L'IDS réclame la régionalisation du pays ou au moins un statut spécial pour l'Istrie. Le débat concerne la ville de Rijeka et ses environs, doit-on l'intégrer dans une Istrie à statut spécial ?

Bibliographie

Structure et fonctionnement de la démocratie locale et régionale : Croatie

Le site officiel de la ville de Zagreb (croat.)


Plan de Zagreb et banlieue

Le quartier de la cathédrale


Une carte des joupanies

Une carte détaillée des jounanies (angl.)


Carte satellitaire de l'Istrie.

Istrianet (angl.) : des infos sur l'Istrie, une collection de cartes historiques (du XVIIe siècle à nos jour), photos satellitaires, un album de cartes postales anciennes, un trombinoscope de toutes les personnalités originaire d’Istrie.

Vukovar : le site de la municipalité

 
© BiblioMonde.com