BiblioMonde

  Finlande
Le calendrier des fêtes


-Laponie

-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-S'informer sur le pays
-Apprendre la langue

-Le nom
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-Les îles
-La population
-L'immigration
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Le commerce extérieur
-Les relations extérieures
-Actualité : Politique étrangère et défense
-La diaspora
-Les médias
-La littérature
-Le théâtre
-Le cinéma
-Les beaux-arts
-La musique
-La danse
-L'architecture
-Les régions touristiques
-Données écologiques


La fête nationale : 6 décembre – évoque l’indépendance de la Finlande proclamée en 1917 alors que la monarchie russe de tutelle venait d’être renversée. Ce jour-là il est d’usage de décorer sa fenêtre de deux bougie allumées.

La fête du drapeau a lieu le samedi le plus proche du 24 juin.

« la nuit de la Saint-Jean (Juhannus), surtout en Laponie à la lumière du soleil de minuit. Elle a lieu la nuit du vendredi au samedi précédant le 25 juin (les vendredi et samedi en question sont fériés, gare aux fermetures des magasins). Presque tous les habitants des villes se précipitent à la campagne. À Helsinki, ceux qui restent se consolent en assistant au mariage du couple de la Juhannus, vraie cérémonie nuptiale célébrée selon les rites ancestraux, au musée de plein air de Seurasaari. Dans tout le pays, on allume des feux. Dans la partie suédophone, on dresse le majstang, mât décoré autour duquel les petites filles aux cheveux fleuris dansent la farandole. En Laponie, l'église de Pielpajärvi, près d'Inari, accueille le culte lapon de la Saint-Jean, cérémonie aux relents païens qui a échappé à l'œil du Vatican. Partout, on danse, on chante, on flirte et on boit jusqu'à l'aube ou jusqu'à épuisement. Mais en contrepartie, tout est fermé : la notion de "férié" prend des proportions inimaginables... Pensez-y au moment de faire votre itinéraire. Même les trains sont perturbés. » (Le guide du Routard)

Les autres jours fériés sont le Jour de l'An, l'Épiphanie, le Vendredi saint, Pâques, le 1er mai, l'Ascension, le samedi après la Toussaint, le 6 décembre (fête de l'Indépendance), la veille de Noël, Noël et le lendemain de Noël (Saint-Étienne).


6 février : fête nationale des Sames (ou Lapons) fêtée en Norvège, Suède et Finlande.

1er mai : fête du travail et des étudiants (fêtes dans la nuit du 30 avril au 1er mai)

La folie Saint-Jean : une fête qui a gardé toute son importance, par Jean-Pierre Frigo (fr.)



De quoi donc est fait un Noël finlandais ? : Noël est sans nul doute la fête la plus importante en Finlande. Bien qu'elle suive, de manière étonnamment scrupuleuse, un schéma commun à tous les Finlandais, elle n'est pas une fête rigide et intangible. Au contraire, sa faculté d'évoluer, en agrégeant de nouvelles influences aux anciennes traditions, garantit que Noël conserve sa place privilégiée dans le futur.(par Sanna Jäppinen, 1997)

 
© BiblioMonde.com