BiblioMonde

  Finlande
Les îles


-Laponie

-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-S'informer sur le pays
-Apprendre la langue

-Le nom
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-Les îles
-La population
-L'immigration
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Le commerce extérieur
-Les relations extérieures
-Actualité : Politique étrangère et défense
-La diaspora
-Les médias
-La littérature
-Le théâtre
-Le cinéma
-Les beaux-arts
-La musique
-La danse
-L'architecture
-Les régions touristiques
-Données écologiques

les îles d'Aaland (Åalands, en suédois - Ahvenanmaa, en finnois)

Cet archipel, peuplé de Suédois, a été attribué à la Finlande en 1921 par un tribunal d'arbitrage. Aujourd'hui il jouit d'un statut d'autonomie exemplaire qui a totalement désamorcé l'irrédentisme suédois.

D'une superficie de 1 481 km2, l'archipel est composé de quelque 65 000 îles. La plus grande, Aaland, fait 640 km2. 90 % des 25 000 hab. de l'archipel y vivent. C'est dans cette île que se trouve la capitale, Mariehamn (Maarianhamina, en finnois) et unique ville.

Rattachées à la Finlande pour des raisons historiques, les îles d'Aaland ont toujours été peuplées de Suédois. Du fait de la situation stratégique de l'archipel, la Finlande ne s'est jamais résolue à voir les îles d'Aaland retourner dans le giron suédois. Elle fonde sa légitimité sur une décision de justice contestable. Mais elle a su accorder à l'archipel un statut d’autonomie si généreux que toute volond séparatiste de la population, ou irrédentiste de la part de la Suède ne sont plus aujourd'hui qu'un souvenir.

Située au carrefour des golfe de Botnie et de Finlande, les îles d'Aaland faisaient parti, depuis l'époque viking et jusqu'au XIXe siècle du système de défense de la Suède. Mais celle-ci fut vaincue par Ies Russes (1806) et dut leur céder les îles et le duché de Finlande (lui aussi possession suédoise depuis des siècles). C’est en 1918, lorsque la Finlande profitant de la révolution russe accède à l'indépendance que s'est réellement posé le problème de l'appartenance de ces îles peuplées de Suédois. La Suède appuyait le mouvement séparatiste, alors que la jeune république de Finlande s'opposait fermement à toute cession à son voisin. Le litige fut tranché par la Société des Nations (SDN). La Suède faisant référence au droit des peuples à disposer deux même, réclamait un référendum. Celui-ci fut refusé par la SDN qui y opposa le droit de l'État finlandais à refuser de s'amputer dune partie de son territoire (juin 1921). Cette décision qui depuis a fait jurisprudence, est la première application de la théorie de la compétence exclusive de 1'État sur son territoire. Une théorie qui a justifié bien des colonialismes et qui reste contestée par ceux qui
ne veulent pas voir primer le droit des États sur celui des peuples.

Toutefois le rôle stratégique de l'archipel semble aujourd'hui quelque peu oublié, puisque sa neutralisation avait été obtenue par les occidentaux dès 1856 (à la suite de la défaite des Russes en Crimée). La démilitarisation totale de l'archipel a été maintes fois confirmée par la suite, elle est depuis strictement respectée par la Finlande, au point même que les citoyens des îles d'Aaland sont exemptés de service militaire.

Les îles d'Aaland disposent d'un statut de province autonome au sein de la république de Finlande, protégeant de façon remarquable aussi bien la culture, la langue que les droits politiques des habitants. Ceux-ci disposent même d'une citoyenneté distincte de la finlandaise, ils arborent leur propre drapeau, envoient des représentants au conseil Nordique. De part le monde, le cas des îles d'Aaland est souvent cité en exemple.

Le Lagting (parlement) et le conseil provincial (gouvernement), siègent à Mariehamn (Maarianhamina, en finnois), la capitale. Ils sont dominés par le parti Populaire Suédois (Svenska Folkparliet), de tendance centriste. Fondé en 1906, c'est le plus vieux des partis autonomistes européens, il défend à Helsinki, les intérêts de la province.

Entre la Finlande et la Suède, au carrefour des golfes de Botnie et de Finlande

Le Lagting (parlement) des îles d'Aaland

Le gouvernement (Ålands landskapsstyrelse)

Le parlement (Ålands lagting)

L’acte d’autonomie


L’Office de tourisme (suèd.-fin.-angl.-all.)

Marienhamm, le site officiel de la capitale (fr.-all.-angl.-sued.-fin.)


Le drapeau des îles d'Aaland, adopté en 1954

La question des îles Åland (fr.)

L’institut de la paix (suèd.-angl.)

Portail culturel (suèd.)

 
© BiblioMonde.com