BiblioMonde

  Grèce
Les langues


-Balkans
-Salonique
-Athènes

-S'informer sur le pays

-Le nom du pays
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-L'immigration
-Les langues
-Les minorités linguistiques
-Chronologie
-L'État et la religion
-Les minorités religeuses
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le chef du gouvernement
-Le paysage politique
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-La diaspora

Le grec moderne (Ελληνικά) est la langue nationale dans sa version démotique (populaire) depuis 1976. C'est aussi la langue maternelle d'une très forte proportion de la population.

Entre 1830, date de l'indépendance de la Grèce, et 1947, date de l'achèvement de son agrandissement territorial, la Grèce a plus que doublé son territoire et absorbé de nombreuses populations non grecques : albanaises, slaves, turques, valaques... Mais la puissance d'attraction de la culture grecque associée à une politique de négation des minorités linguistiques ont donné à la Grèce un paysage linguistique très homogène.

Le grec moderne est dérivé du grec commun ou koinê, lui-même issu d'un des quatre dialectes parlés dans la Grèce ancienne : l'ionien-attique. Pour l'écriture, l'alphabet ancien s'est maintenu, mais la prononciation des voyelles est simplifiée. L'alphabet a dû adopter des conventions d'écriture originales pour rendre les sons nouveaux, étrangers à sa phonétique.

Hors de Grèce, le grec est parlé par quelque 6 à 7 millions de personnes.


Bibliographie

voir notre dossier sur la langue grecque

Une brève histoire de la langue grecque par Didier Fontaine

Des polices grecques

 
© BiblioMonde.com