BiblioMonde

  Grèce
Les minorités linguistiques


-Balkans
-Salonique
-Athènes

-S'informer sur le pays

-Le nom du pays
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-L'immigration
-Les langues
-Les minorités linguistiques
-Chronologie
-L'État et la religion
-Les minorités religeuses
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le chef du gouvernement
-Le paysage politique
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-La diaspora

Les minorités linguistiques n'ont guère le droit de s'exprimer :

- albanophones (environ 300 000)

- turcophones (130 000). Le turc est la seule langue a avoir une reconnaissance officielle au côté du grec

- slavophones (quelques milliers), notamment les Pomaks (ou Pomaques) : Slaves islamisés. Le nombre des Slaves est difficile à estimer. Toujours est-il que le Vinozito, le parti des Macédoniens de Grèce, obtient aux élections entre 3500 et 7000 voix.

- roumanophones (Aroumains ou Valaques), la moitié parlent encore leur langue latine d'origine

Bibliographie

Les Pomak dans la Thrace grecque - Discours ethnique et pratiques socioculturelles

Une communauté, deux États : la minorité turco-musulmane de Thrace occidentale

Les Aroumains, un peuple qui s'en va

Grèce, figure de l’autre : les communautés musulmanes, turque et pomak - les relations des Arvanites avec les immigrés albanais…

Le (slavo)macédonien en Grèce (fr.)

Le pomak (bulgare, pomatski, pomaski) en Grèce (fr.)

Les Farserots : leur langue et origine par George
Padioti

Un site sur les Valaques

Le mouvement des Valaques grecs (grec)

L'usage des langues minoritaires dans les départements de Florina et d’Aridea (Macédoine) : le macédonien, le valaque (proche du roumain), l’arvanitika (proche de l’albanais), le turc, le rom et le dialecte pontique (Strates).

 
© BiblioMonde.com