BiblioMonde

  Haïti
Drapeau, emblème, hymne


-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires

-Le nom du pays
-Le territoire
-Les frontières
-Les îles
-La population
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Les relations extérieures
-La diaspora
-Les médias
-Données culturelles
-La musique
-Données écologiques

Le drapeau d'Haïti est rouge et bleu organisé en deux bandes horizontales. Créé en 1803, il a été adopté dès 1820 et officialisé en 1843.

Il avait été remplacé par un drapeau rouge et noir sous la dictature des Duvalier de 1964 à 1986. Dix jour après le renversement de Jean-Claude Duvalier (février 1986), il a été ré-adopté officiellement et confirmé par la constitution de 1987.

Les armes de la République sont : Le palmiste surmonté du bonnet de la liberté et, ombrageant de ses Palmes, un trophée d'armes avec comme légende : « L'Union fait la Force ».


L'hymne national d'Haïti est La Dessalinienne. Il a été composé en 1904 pour le centenaire de l'indépendance sous le gouvernement de Nord Alexis par deux haïtiens. Les paroles étaient de Justin Lhérisson et la musique de Nicolas Geffrard.

Jean-Jacques Dessalines, général en chef des armées haïtiennes, rebelles à la France, conduit ses troupes à la victoire et, le 1er janvier 1804, la république d'Haïti est proclamée. Depuis, chaque matin dans les cours d'écoles, en hissant le drapeau bleu et rouge, les enfants chantent l'hymne national.

Texte :

I - Pour le pays, pour les ancêtres

Marchons unis, marchons unis

Dans nos rangs point de traîtres

Du sol soyons seuls maîtres

Marchons unis, marchons unis

Pour le pays, pour les ancêtres

Marchons, marchons, marchons unis

Pour le pays, pour les ancêtres

II - Pour les aïeux, pour la patrie

Béchons joyeux, béchons joyeux

Quand le champ fructifie

L'âme se fortifie

Béchons joyeux, béchons joyeux

Pour les aïeux, pour la Patrie

Béchons, béchons, béchons joyeux

Pour les aïeux, pour la Patrie

III - Pour le pays et pour nos pères

Formons des fils, formons des fils

Libres, forts et prospères

Toujours nous serons frères

Formons des fils, formons des fils

Pour le pays et pour nos pères

Formons, formons, formons des fils

Pour le pays et pour nos pères

IV - Pour les aïeux, pour la patrie

Ô Dieu des preux, ô Dieu des preux

Sous ta garde infinie

Prends nos droits, notre vie

Ô Dieu des preux, ô Dieu des preux

Pour les aïeux, pour la Patrie

Ô Dieu, ô Dieu, ô Dieu des preux

Pour les aïeux, pour la Patrie

V - Pour le drapeau, pour la Patrie

Mourir est beau, mourir est beau

Notre passé nous crie :

Ayez l'âme aguerrie

Mourir est beau, mourir est beau

Pour le drapeau, pour la Patrie

Mourir, mourir, mourir est beau

Pour le drapeau, pour la Patrie

Le drapeau haïtien

Les armes de la république

Une gourde de 1887


La traduction en créole de l'hymne national (la version officielle est en français)

 
© BiblioMonde.com