BiblioMonde

  Haïti
Les langues


-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires

-Le nom du pays
-Le territoire
-Les frontières
-Les îles
-La population
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Les relations extérieures
-La diaspora
-Les médias
-Données culturelles
-La musique
-Données écologiques

Tous les Haïtiens sont unis par une langue commune : le créole. (Art. 5 de la Constitution de 1987). Le créole et le français sont les langues officielles de la République.

Le créole est la langue maternelle de tous les Haïtiens. 5 % d'entre eux parlent aussi le français, langue de la petite minorité cultivée. Les deux tiers des Haïtiens sont analphabètes ou illettrés.

« Dans les six années du primaire, le français et le créole constituent les deux langues d'enseignement à égalité, théoriquement du moins. Les enfants reçoivent leur enseignement tantôt en français tantôt en créole. Il s'agit d'un enseignement bilingue, mais les pratiques scolaires ne semblent pas uniformes. Selon les villes, les villages, les quartiers ou les professeurs, la langue d'enseignement peut être presque exclusivement le français ou presque exclusivement le créole. Ainsi, dans la capitale, l'enseignement se fait surtout en français; dans les petites villes et les villages de province, il se fait en créole ; dans les écoles des milieux favorisés de la capitale, on n'enseigne qu'en français. La langue d'enseignement au secondaire et à l'université reste le français. Dans toutes les écoles, les manuels scolaires sont presque tous rédigés en français, à l'exception des grammaires du créole.

Dans les médias, le créole est la langue la plus utilisée à la radio. C'est l'un des rares domaines où la progression du créole a connu un véritable succès. Dans les années soixante, la presque totalité des stations de radio diffusaient en français. La situation s'est complètement inversée. (…) Quant à la télévision, c'est l'anglais qui y domine, suivi du français; le créole est bon dernier. Cette prédominance de l'anglais (PVS Antenne 16, Télé Haiti, TVA, Fondation 1994, etc.) s'explique par le fait que la majorité des chaînes de télévision diffusent des émissions américaines.
La presse écrite est très majoritairement en langue française. Les quotidiens tels que Le Matin et Le Nouvelliste ne paraissent qu'en français. Parmi les revues, hebdomadaires et mensuels (Haïti en Marche, Haïti Observateur, Haïti Progrès, Le Messager du Nord-Ouest, Le Moniteur, L'Union, etc.), quelques rares journaux sont publiés en créole, parmi lesquels Jounal Libèté, Boukan, Bon Nouvèl, Solèy Leve, etc. Quelques périodiques consacrent régulièrement au créole une ou deux pages. Un périodique paraît en anglais, le Haitian Times. » (Jacques Leclerc, extrait du site L'aménagement linguistique dans le monde )

Bibliographie

Le créole haïtien de poche : guide de conversation

J'apprends le créole haïtien :méthode de langue


Par le français, parle créole : un cours d'apprentissage du créole d'Haïti

Inventaire étymologique des termes créoles des Caraïbes d'origines africaines

Dictionnaire de la langue taïno (angl.), la langue des anciens habitants de l'île

 
© BiblioMonde.com