BiblioMonde

  Haïti
Le régime politique


-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires

-Le nom du pays
-Le territoire
-Les frontières
-Les îles
-La population
-Les langues
-Chronologie
-Religions
-Villes et régions
-Le régime politique
-Le président
-Le gouvernement
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Les relations extérieures
-La diaspora
-Les médias
-Données culturelles
-La musique
-Données écologiques

Haïti qui n'a guère connu la démocratie vivait jusqu'en février 2004 sous le régime autoritaire du président Aristide. La vie politique était caractérisée par des violences répétées contre une opposition émiettée et la corruption généralisée des autorités. La minorité qui tennait le pouvoir continuait de s'enrichir, notamment grâce au trafic de la drogue dont le pays est devenu une des plaques tournantes dans la région.

Le régime constitutionel est aujourd'hui suspendu. Un comité des « sages » a été mis en place . Il comprend sept membres représentatifs de la diversité de la société haïtienne. Même Lavalas (le parti d'Aristide) y compte un délégué.




La Constitution a été approuvée à 90 % par voie référendaire le 29 mars 1987. Elle a été ratifiée par le Parlement issu des élections du 17 Janvier 1988. Elle remplaçait celle de 1963.

Le pouvoir exécutif est assuré par le président de la République et le Gouvernement , lui-même dirigé par le Premier ministre.

Le pouvoir législatif est représenté par l'Assemblée nationale

L'Assemblée nationale est composée de deux chambres : la Chambre des députés et le Sénat.

La Chambre des députés comprend de 83 sièges élus par le peuple pour une durée de quatre ans.

La 47e chambre des députés, élue en mai 2000, est composée de 73 FL-Fanmi Lavalas (le parti présidentiel), 3 Mochrena, 2 PLB-Parti Louvri Barié, 2 Espace de Concertacion, 1OL-Organisation du peuple en lutte, 1ESCAMP-Eskamp, 1 Indépendant. L'opposition haïtienne continue de contester la légitimité des élections législatives de mai 2000.

Les prochaines législatives sont annoncées pour le 13 novembre 2005 (1er tour) et le 18 décembre 2005 (2e tour).


Le Sénat a 27 sièges (3 sénateurs par département) élus au suffrage direct par les citoyens pour une durée de six ans. Son renouvellement se fait par tiers tous les deux ans.

Le Sénat actuel est composé de 26 FL et 1 PLB.

Le pouvoir judiciaire comprend une Cour de cassation (la plus haute instance judiciaire), les 9 Cours d'appel départementales, les Tribunaux de Première Instance de chaque arrondissement, les Tribunaux de Paix et les Tribunaux Spéciaux (Tribunal de travail et Tribunal Civil dans ses attributions commerciales). Les juges de la Cour de cassation sont proposés à l'Exécutif par le Sénat.

Le texte de la constitution de 1987

Le site du Parlement

La liste des députés

Les élections en Haïti extraits des rapports de l'OEA

La loi électorale (juillet 1999)

Les coordonnées des différents ministères

Corruption en Politique Haïtienne par Hyppolite (Junior) Pierre

Canadiens, Américains et Français ont un point commun : ils ne respectent pas la Constitution d’Haïti par Vincent Larouche, L'Autr'Journal, 16 octobre 2004.

La Minustah : Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (fr.)

Le Ministère de la Condition Féminine et aux Droits de la Femme : quelques données officielles sur la situation des femmes d'Haïti

Mémoire de femmes

Les femmes haïtiennes, gardiennes de la tradition libertaire du pays
(par Evandro Bonfim ,21 mars 2004 , Risal)

Haïti coupable de violation de la convention américaine des droits de l'homme : La Commission interaméricaine des droits de l'homme a publié le résultat de son enquête sur l'affaire Guy Malary, ancien Ministre haïtien de la Justice assassiné en octobre 1993. (28 janvier 2003)

Answer coalition : organisation œuvrant à la promotion de la démocratie en Haïti (angl.)

 
© BiblioMonde.com