BiblioMonde

  Maroc
Les frontières


-Casablanca

-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-Apprendre la langue
-Aider le pays

-Le nom du pays
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Les frontières
-La population
-Les langues
-Données historiques
-Religions
-L'État et la religion
-Le type d'État
-Le régime politique
-La monarchie
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Les droits de l'homme
-Le statut des femmes
-L'armée
-Drapeau, emblème, hymne
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-Les relations extérieures
-La diaspora
-Les médias
-La liberté de presse
-Données culturelles
-Le tourisme
-Les régions touristiques
-La francophonie locale
-Données écologiques

La notion de frontière est très récente, elle est contraire autant à la tradition berbère qu’à l’esprit de l’islam. Les contours du Maroc ont été très fluctuants tout au long de l’histoire, selon la puissance et rayonnement des différentes dynasties. Parler d’un « Maroc historique » pourrait même conduire à revendiquer la majeure partie du Maghreb, une partie du Mali, la Mauritanie, la moitié sud de l’Espagne… Les frontières sont le fruit de la colonisation de la région par la France et l’Espagne qui ont tracé des lignes approximatives entre leurs zones d’influence. Elles sont contestées à des degrés divers sur une bonne partie de leur longueur :

Avec l’Algérie 1560 km. Cette frontière a été tracée par la France et le Maroc en 1845. Elle est fermée depuis 1994 (quand l’Algérie a accusé le Maroc de servir de sanctuaire aux terroristes islamistes), sa réouverture n'est pas à l'ordre du jour. Avec seulement trois points de passages, en temps normal, elle n’a jamais connu un grand flux d’échanges (à l’exception de la contrebande qui, elle, est florissante).

Avec l’Espagne 16 km (avec Ceuta et Melilla) frontière très surveillée par les Espagnols en raison d’une forte pression de l’émigration clandestine. Les Espagnols ont établi récemment de véritables fortifications autour de leurs enclaves.

En octobre 2006, l'Espagne et le Maroc ont commandé une nouvelle étude sur un projet de tunnel sous le détroit de Gibraltar qui sépare les deux pays. L'ouvrage aurait une longueur total de 38,7 km dont 28 sous la mer. Il pourrait entrer en service à l'horizon 2025.

Avec le Sahara occidental 443 km (frontière théorique puisque l'armée marocaine occupe l'essentiel du territoire du Sahara occidental). Au sud de ce territoire, c’est la Mauritanie. La frontière avec ce pays est généralement franchissable sous réserve de l’accord de l’armée marocaine qui la contrôle (les formalités s’accomplissent à Dakin).

Le traité de Lalla Maghnia de délimitation de la frontière conclu le 18 mars 1845 entre la France (puissance occupant l'Algérie) et le Maroc (en situation de faiblesse). Sans être contesté par les autorités marocaines, ce traité a toujours été considéré comme inégal par les Marocains.

Autoriser l’interdit : La guerre de la contrebande fait rage dans les zones frontalières (par Abdellatif El Azizi (Maroc Hebdo, 19 octobre 2001).

Il n’y a pas de pêcheurs à Midelt
Le Maroc veut préserver ses ressources et instaurer une zone de prospérité commune au Maroc et à la Mauritanie dans la zone frontalière sud (par Amale Samie, Maroc Hebdo, juillet 2002)

 
© BiblioMonde.com