BiblioMonde

  tibétain
Approche linguistique


-Alphabet et phonétique
-Approche linguistique
-Les dialectes
-Niveaux de langue
-Où la parle-t-on ?
-Histoire de la langue
-Géopolitique de la langue
-L'étude de la langue

Le tibétain appartient au groupe tibéto-birman de la famille des langue sino-tibétaine. Langues voisines : Tshangla, Dhimal, Tamang et Memba.

Le tibétain est une langue monosylabique à tons (3 tons seulement : haut, moyen et bas)

« L‘essentiel est de voir que le tibétain est une langue extrêmement riche. Il existe un vocabulaire étendu et précis, dans le domaine du développement de l’esprit et du fonctionnement de la conscience. En français, il existe certes de nombreux mots spécifiques comme conscience, sagesse, vigilance … mais en tibétain, il y a une multitude de mots ou de groupes de mots très courts, qui vont pouvoir rendre compte de différents types de sagesse, de différents types de conscience, … Comme c’est une langue pratiquement mono ou dissyllabique, très peu de mots ou de syllabes suffisent pour faire des phrases d’une portée incroyable. En fait la grande différence entre un texte en tibétain et un texte en français c’est que le premier a la puissance de s’adresser à notre cœur directement, alors que le second va d’avantage s’adresser à notre intellect. En tibétain, certaines phrases de six ou sept syllabes sont comme une flèche qui nous va droit au cœur, flèche bénéfique, bien sûr... » (extrait d'un article de Dominique Thomas)


« L'orthographe est relativement compliquée : certaines consonnes ne se prononcent pas ou changent la valeur de la voyelle. Une particularité curieuse consiste à marquer d'un point la fin de chaque syllabe : cela montre que le tibétain, langue monosyllabique, est gêné par une écriture alphabétique qui ne sépare pas d'habitude la racine des affixes.

Comme en chinois, le tibétain différencie peu les mots en catégories, telle que nom, adjectif ou verbe, en fait les verbes sont plutôt des noms verbaux et ce sont des auxiliaires qui marquent les temps. » (Michel Malherbe)

 
© BiblioMonde.com