BiblioMonde

  Turquie
Données démographiques


-Istanbul
-Arménie
-Izmir - Smyrne

-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-S'informer sur le pays
-Apprendre la langue
-Aider le pays

-Le nom du pays
-Géopolitique
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Données démographiques
-Les différentes communautés
-La question des minorités
-L'immigration
-Les langues
-L'État et la religion
-Les minorités religeuses
-Villes et régions
-Le régime politique
-Les régimes précédents
-Le président
-Le chef du gouvernement
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-Le statut des femmes
-L'armée
-Le drapeau
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-La politique européenne
-La diaspora
-Les médias
-La liberté de presse
-Données culturelles
-Les régions touristiques
-La francophonie locale
-Données écologiques

La population de la Turquie est de 75 millions d’habitants (estimation 2013).

Densité : 88 hab./km2 (beaucoup plus forte à l’Ouest qu’à l’Est).

Croissance : le taux de fécondité est de 2,5 (1,3 en Grèce, 4 en Syrie, 2 en France). Le taux de fécondité est nettement plus élevé chez les Kurdes, au point que le MGK envisageait en 1996 l’instauration d’un impôt sur… les familles nombreuses (le projet n’a pas vu le jour).

Espérance de vie : 74,4 ans (F), 69,5 ans (H).

Mortalité infantile : 43 ‰ (8 ‰ en Grèce, 33 ‰ en Syrie, 19 ‰ en Ukraine).

Population urbaine : 61 %.

Minorités : environ 15 % de la population (principalement des Kurdes) se considèrent citoyens de la Turquie sans appartenir à la nation turque. Le reste de la population se dit turc, mais est d’origines très diverses (y compris kurde).
À l’instar de l’Empire ottoman, la république de Turquie ne reconnaît que des minorités religieuses (grecques, arméniennes et juives). Or, depuis la fondation de la république, ces communautés ont pratiquement disparu, ce qui permet à la Turquie d’afficher une homogénéité ethnique de façade, mais démentie par les faits.

Émigration : voir diaspora.

Immigration : voir la fiche.

Les déplacs de l'intérieur : Les autorités reconnaissent 378 000 déplacés kurdes, affirmant que le tiers est revenu. Les ONG multiplient ce nombre par quatre ou cinq; certaines les estimaient à 2 millions en 2005.

L’Institut d'études démographiques : un site d’un intérêt très limité.

L'office des Statistiques

Les prénoms féminins (fr.)

Les prénoms masculins (fr.)

 
© BiblioMonde.com