BiblioMonde

  Turquie
Le président


-Istanbul
-Arménie
-Izmir - Smyrne

-Découvrir le pays
-Visiter le pays
-S'expatrier
-Faire des affaires
-Étudier le pays
-S'informer sur le pays
-Apprendre la langue
-Aider le pays

-Le nom du pays
-Géopolitique
-Le territoire
-Les litiges territoriaux
-Données démographiques
-Les différentes communautés
-La question des minorités
-L'immigration
-Les langues
-L'État et la religion
-Les minorités religeuses
-Villes et régions
-Le régime politique
-Les régimes précédents
-Le président
-Le chef du gouvernement
-Le gouvernement
-Le paysage politique
-Droits et libertés
-Le statut des femmes
-L'armée
-Le drapeau
-Le calendrier des fêtes
-Données économiques
-La politique européenne
-La diaspora
-Les médias
-La liberté de presse
-Données culturelles
-Les régions touristiques
-La francophonie locale
-Données écologiques

Recep Tayyip Erdogan est le président de la république depuis août 2014. La présidentielle s'est déroulée pour la première fois au suffrage universel direct. Il a obtenu 52 % des suffrage.

Le président de la république est élu au suffrage universel à deux tours pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. Jusqu'en 2007, il était élu élu par le parlement pour un mandat de 7 ans non renouvelable). Il a des compétences limitées mais dispose d’importants pouvoirs en matière de nomination dans la haute fonction publique. Il peut aussi dissoudre l’assemblée et contester la constitutionalité des lois. L'objectif de Erdogan est de modifier la constitution afin de cumuler tous les pouvoirs.

Le palais Çankaya à Ankara qui est le siège de la présidence. a été remplacé par le Palais Blanc, une construction de mille pièces bâtie à grand frais pour abriter le pouvoir personnel d'Erdogan.


À l’exception de Celal Bayar (1950-1960), la fonction de président a été occupée par des militaires jusqu’en 1989.

Prochaine élection présidentielle : août 2012.

Les présidents de la république de Turquie

Mustafa Kemal (dit Atatürk) : du 29-10-1923 au 10-11-1938.

Ismet Inönü : du 11-11-1938 au 22-05-1950.

Celal Bayar : du 22-05-1950 au 27-05-1960.

Cemal Gürsel : du 27-05-1960 au 15-10-1961
et du 16-10-1961 au 28-03-1966.

Cevdet Sunay : du 29-03-1966 au 28-03-1973.

Fahri Korutürk : 06-04-1973 au 06-04-1980.

Kenan Evren (le chef de la junte militaire) : 18-09-1980 au 08-11-1982 et du 09-11-1982 au 08-11-1989.

Turgut Özal (ANAP) : du 09/11/1989 au 17/04/1993.

Süleyman Demirel : du 16-05-1993 au 16-05-2000.

Ahmet Necdet Sezer : du 16-05-2000 au 28-08-2007

Le président Sezer, né en 1931, était un ancien magistrat. Il était depuis janvier 1998, le président de la Cour constitutionnelle. Jusque-là peu connu, il a su se rendre populaire par son train de vie modeste et sa simplicité, mais aussi par sa façon de ne pas se laisser intimider par l’armée. Celle-ci pensait pouvoir manœuvrer à sa guise ce novice en politique. Par deux fois, il a refusé de signer un décret-loi inspiré par les militaires. Celui-ci permettait de licencier un fonctionnaire sur le simple soupçon d’une sympathie islamiste ou pro-kurde. « Le président n’est pas obligé de signer un décret-loi clairement en contradiction avec la constitution. Il est en fait obligé de ne pas le signer » déclarait-il en août 2000. Ahmet Necdet Sezer est un homme farouchement laïque, en 1998 il avait prononcé l’interdiction du Refah, parti islamiste, mais il se montre avant tout soucieux des droits de l’homme. Il s’est également déclaré en faveur de droits culturels pour les Kurdes. Il a aussi tenté de donner un nouvel élan au processus démocratique en vue de l’intégration de la Turquie dans l’Union européenne. En mars 2001, il reproche au gouvernement son manque d’effort dans la lutte contre la corruption. La fragilité du système politique turc est telle que cette critique du chef de l’État a provoqué une véritable crise financière. Avec l'arrivé de l'AKP au pouvoir en 2002, il était perçu comme le dernier rempart laïque face à un gouverment donné par les islamiste.

Ahmet Necdet Sezer avait été élu le 16 mai 2000. Il n’est lié à aucun parti politique. Ce candidat-surprise a été élu au troisième tour de scrutin par les cinq grands partis dans la crainte d’une intervention de l’armée si le parlement ne se mettait pas d’accord sur un nom (c’est qui était arrivé en 1980).

Abdullah Gül (AKP) : du 28-08-2007 à août 2014

Abdullah Gül a été élu président de la République depuis le 28 août 2007. Il était seul candidat en lice.

Né en 1950 à Kayseri, Abdullah Gül est un professeur d'économie. Il est élu député du parti Refa en 1991, puis du Fazilet (qu'il a créé en 1999) et enfin de l'AKP, les partis islamiste successifs. Ministre en 1996-1997, puis Premier ministre du 18 novembre 2002 au 11 mars 2003, il est ensuite ministre des Affaires étrangères (2003-2007) et numéro deux de l'AKP. Il a été le premier président issu du mouvement islamiste avec une femme portant le foulard.


Recep Tayyip Erdogan

Le palais Çankaya, siège de la Présidence à Ankara.

Le site de la présidence

Les anciens présidents

Mustapha Kemal, dit Atatürk.

Ismet Inönü

Celal Bayar

Cemal Gürsel

Cevdet Sunay

Fahri Korutürk

Le général Kenan Evren

Turgut Özal

Süleyman Demirel

Ahmet Necdet Sezer

Abdullah Gül

Le site d'Abdullah Gül

 
© BiblioMonde.com