BiblioMonde

Écriture de l'histoire et identité juive : L'Europe ashkénaze, XIXe-XXe siècle

par

( Livre )
Belles lettres (Les)
Collection Histoire
2003, 310 p., 25 euros

ISBN : 2251380604

Un ouvrage collectif dirigé par Paul Zawadzki, Jean-Charles Szurek, Delphine Bechtel et Évelyne Patlagean

« Ce livre est né de l'initiative de quelques-uns qui ont pour métier l'une ou l'autre des sciences sociales, et qui ont voulu s'interroger, dans le flux du temps recommencé après le désastre, sur les identités juives de l'Europe ashkénaze. Née vers l'an mil, cette Europe s'est étendue de la Rhénanie, puis de la France du Nord jusqu'à l'Ukraine et à la Baltique, formant aussi à l'époque moderne une des composantes des communautés d'Italie du Nord. Le judaïsme ashkénaze fut lui-même divers selon les pays et les époques, selon ses mouvements migratoires et ses couches sociales, selon les rapports que les communautés et les individus entretinrent avec le milieu environnant.

L'écriture de son histoire par lui-même aux XIXe et XXe siècles, depuis les constructions historiennes jusqu'au souvenir communiqué par le témoin, a paru aujourd'hui une question à la fois initiale et cruciale, en raison de l'articulation intime qui se noue toujours entre le travail historique et la réflexion sur l'identité. On a examiné ici quelques moments significatifs, dans la France de l'après-guerre, en Allemagne, en Pologne, et dans l'empire russe finissant. » (présentation de l’éditeur)

« Une distinction presque rituelle voudrait qu'à l'écriture savante du passé revienne la tâche d'établir la "vérité", tandis que la mémoire, elle, assurerait la construction d'une "identité". ... Histoire et identité vont-elles pour autant suivre des voies strictement séparées ? Non, montrent justement les douze contributions ici rassemblées.

(...) D'où l'exploration de moments significatifs de cette "conscience" juive de l'histoire. Qu'il s'agisse, avec Jacques Ehrenfreund, de scruter les images collectives du passé chez les juifs berlinois du XIXe siècle; de se demander, à travers des autobiographies, quelle perception les socialistes de l'empire russe avaient de leur judéité (Claudie Weill), ou encore de retracer les itinéraires de ces intellectuels engagés à qui l'on doit la naissance des études yiddish pensées et produites en yiddish (Delphine Bechtel). (extrait d'un article du Monde, 28 mars 2003)

Dans BiblioMonde

Une histoire des Juifs de Pologne : religion, culture, politique

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com