BiblioMonde

La carte postale antisémite, de l'affaire Dreyfus à la Shoah

par Joël Kotek, Gérard Silvain

( Livre )
Berg International
2005, 317 p., 39 euros

ISBN : 291128982X

Alors que l'Image d'Épinal et les dessins de presse ont leurs historiens, la carte postale illustrée reste généralement négligée. Son étude livre pourtant des enseignements essentiels. Mode majeur de communication, à la portée de toutes les bourses, elle fait découvrir le monde et témoigne des modes qui passent. L'image, tout comme le texte dont elle est le support, révèle aussi les mentalités et les préoccupations de la société qui la produit. Entre l'affaire Dreyfus et la Shoah, tous les aspects de la judéophobie sont véhiculés par ce puissant vecteur populaire. Les éditeurs exploitent sans vergogne les poncifs les plus éculés : le Juif contre l'Église, contre la nation et contre l'armée, le Juif ploutocrate, le Juif pouilleux et le Juif nouveau riche. Nez crochu, bouche lippue, couteau à la main ou cigare aux lèvres, le Juif pratique le crime rituel ou se livre aux pires trafics. Au verso du bristol, la violence des textes manuscrits est parfois proprement stupéfiante. Il arrive aussi que le rédacteur ne fasse pas la moindre allusion à l'illustration de la carte qu'il envoie, ce qui n'est pas moins révélateur de la banalité de l'antisémitisme à l'époque.

Après un aperçu historique, plus de 500 cartes postales sont présentées. Leur but avoué est de diffuser au mieux, le mépris, au pire, la haine de l'Autre qui a mené aux crimes nazis.

Préface de Marie-Anne Matard-Bonucci

Dans Biblioµonde

Antisémythes : l'image des juifs entre culture et politique (1848-1939)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com