BiblioMonde

Centre culturel Jean-Marie Tjibaou à Nouméa (Le)

par Alban Bensa

( Livre )
Adam Biro
2000, 207 p., 45 euros

ISBN : 2876602407

Le Centre culturel Tjibaou a vu le jour en mai 1998 à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Ce lieu, entièrement dédié à la culture kanak, propose des spectacles, des expositions ainsi qu’une vaste richesse documentaire à un public chaque année plus nombreux.

Le centre porte le nom de l'un de ses instigateurs, Jean-Marie Tjibaou, l'homme de l'indépendance du peuple originel de Nouvelle-Calédonie : le peuple kanak. Ce prêtre, devenu homme politique et leader charismatique du Front indépendantiste à l'Assemblée Territoriale, fut assassiné le 4 mai 1989 par un indépendantiste contestant les accords de Matignon de 1988.

En juin 1988, Jean-Marie Tjibaou demandait au gouvernement français la construction d'un centre culturel à Nouméa, capitale de la Nouvelle-Calédonie. Un grand architecte italien, Renzo Piano, et un ethnologue spécialiste de la culture kanak, Alban Bensa, se sont associés pour créer ce magnifique bâtiment, inauguré en mai 1998. Cet ouvrage retrace l'histoire de la réalisation du Centre culturel Tjibaou et l'étrange aventure politique, architecturale et anthropologique qui a rendu possible un tel événement.



« L'ouvrage, très complet, expose le cheminement d'un architecte et de son équipe - à laquelle était associé l'ethnologue - entreprenant une plongée dans la culture kanak afin d'y enraciner un projet qui se veut symbole d'un peuple en marche. L'organisation, les matériaux, la spatialité du projet sont des résonances de ce travail d'investigation qui "supposait que l'architecture envisagée s'organisât autour des lignes de forces par lesquelles la civilisation kanak tire sa spécificité". Les thèmes de cette culture rejoindront ceux du bâtiment : le rapport avec la nature et l'insertion dans le site, la structure sociale du village traditionnel et son architecture éphémère (faite de branches et de paille) formeront les bases d'un bâtiment ancré dans l'Histoire mais résolument tourné vers le troisième millénaire.  " (Toma Damisch , Amazon)

« Articulé en dix chapitres qui examinent les conditions et les modalités de la construction du Centre du triple point de vue de la conjoncture politique et culturelle mélanésienne, du travail de l'architecte et de l'intervention de l'ethnologue, l'ouvrage d'Alban Bensa échappe à toute classification. Somptueusement illustré, il donne à voir la Nouvelle-Calédonie, la culture kanak, la genèse et la maturation du projet architectural à travers des dizaines de documents d'archives, de croquis de l'agence Renzo Piano, de photographies de maquettes, du site et de l'édifice… Là n'est pourtant pas son originalité première. Celle-ci tient plutôt à l'apparente multiplicité des niveaux d'appréhension proposés. Sa forme même interpelle : si certaines parties évoquent le journal de terrain, il ne saurait s'y résoudre. S'il donne à voir, à travers une multiplicité d'éléments ethnographiques, les fondements de la culture kanak, s'il dresse un bilan de la situation politique aujourd'hui en Nouvelle-Calédonie, son propos se situe au-delà. S'il décrit une intervention revendiquée comme militante, il répond parallèlement à une logique scientifique. Au total, l'ouvrage trouve sa cohérence dans une manière originelle de faire et d'écrire l'ethnologie, proche du compte-rendu d'expérience au sens le plus riche du terme, qui témoigne à la fois de la connaissance intime d'une culture et d'un engagement, dont l'auteur montre qu'il questionne l'anthropologue au cœur même de sa pratique. » (extrait de Plumart.com)


Sur la Toile

Le site du Centre Tjibaou

Dans BiblioMonde

Nouvelle-Calédonie : vers l'émancipation

En pays kanak

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com