BiblioMonde

Colonel-oiseau (Le)

par Hristo Boytchev

( Livre )
Actes Sud
Langue d'origine : bulgare
Traduit par Iana-Maria Dontcheva
1999, 56 p., 8.38 euros

Collection : Papiers - ISBN : 2742723072

La pièce qui a révélé son auteur en France lors du Festival d’Avignon de 1999. « Une rare synthèse entre un humour oriental, une mélancolie slave des plus gaillardes et un sens aigüe de l’observation du genre humain, qui fait de lui l’un des dramaturges européens les plus intéressants. » (Le Courrier des Balkans)

« Le Colonel-oiseau appartient à cette thématique autour de l'homme et de l'Histoire, elle fait allusion à ce qui se passe aujourd'hui dans l'Europe de l'Est. La pièce traite de l'utopie et de la situation des hommes devant leur propre histoire.

Écrite en 1995, elle ne peut échapper aux événements de l'époque touchant Sarajevo. Le texte n'en décrit pas moins la situation d'oubli, de dénuement dans laquelle se sentent le peuples de l'Europe de l'Est en général, et les bulgares en particulier. Le metteur en scène ne peut s'empêcher d'admirer la capacité d'invention dont ces êtres humains disposent pour essayer de se remettre face à eux-mêmes et face à nous.

Le Colonel-oiseau a l'allure d'une fable, d'une métaphore qui pourrait faire de la folie un thème également puisque le petit groupe d'individus qui fait l'action, est en réalité enfermé dans l'annexe d'un asile, qu'un médecin est venu rejoindre afin d'exercer sa mission. Celui-ci se rallie finalement à leur cause. L'annexe de l'asile symbolise la Bulgarie, coincée entre la Serbie et la Turquie : ce petit pays est oublié, et les bulgares qui connaissent la pièce de Boytchev -raconte Didier Bezace- font le constat en eux d'une sorte de folie, une folie du dénuement, une folie de l'inquiétude et de l'angoisse, une envie d'être écoutés.
L'Europe, une Europe des différences, représente pour le metteur en scène une envie d'échanges sur un territoire commun grâce à des passerelles que sont les auteurs. Déjà, Pereira prétend faisait état d'une hésitation entre une renaissance de l'être et un renoncement à soi, des réalités et des questionnements qu'on peut partager en Europe comme ce qui nous constituerait un fonds propre. » (extrait du programme du Festival d’Avignon, 1999)


Le Colonel-Oiseau, Hristo Boytchev a reçu à Londres le Grand Prix de dramaturgie contemporaine du British Council en 1997

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com