BiblioMonde

Couleurs du Maroc

par Marie-Pascale Rauzier

( Livre )
Flammarion
Collection Art de vivre
janvier 2001, 160 p., 39.64 euros

ISBN : 2082019608

« Éblouis par la lumière, subjugués par l'intensité des couleurs, de nombreux artistes, peintres et écrivains ont vu naître, ou renaître, leur vocation au Maroc. Au coeur de ce prodigieux atelier de peinture, Delacroix, Matisse, Regnault. Constant et tant d'autres se sont émerveillés du ciel bleu azur des flots de lumière se heurtant à la blancheur des murs, de la beauté sauvage des paysages et de leurs couleurs chatoyantes. - Au gré des saisons, au gré des heures, le blanc se colore de nuances bleutées, rosées ou grisées, l'ocre se teinte de rouge, de brun, de roux ou de gris, le vert ternit ou resplendit, explosant en mille tonalités vives, tendres, émeraude, vert bleu, vert jaune, vert gris. Tableaux aux couleurs changeantes mouvantes, sans cesse ravivées. - Depuis toujours, le Maroc étonne et émerveille par l'intensité de ses couleurs. De l'océan Atlantique à la Méditerranée, à travers les oasis et les déserts ou dans le dédale des médinas, les couleurs du Maroc se déclinent à l'infini jouant sans cesse avec la lumière et les ombres ». (présentation de l'éditeur)

" Ce livre est un véritable enchantement pour les yeux. Les photographes font ressortir l'importance de l'éventail des couleurs dans ce pays de lumière qu'est le Royaume Chérifien. Blancheur écarlate des cités historiques que le soleil contribue à rendre encore plus "neigeuse" : "Murs d'une neigeuse blancheur" et "rues étroites ensevelies sous la chaux blanche" comme l'écrit Pierre Loti à propos de Tanger; blancheur qui habille toutes les cités de la côte atlantique à l'image d'Essaouira dont la création remonte à l'ère des Phéniciens, blancheur du gebs (stuc) dont les constructeurs font une grande consommation. Bleu pur du ciel au printemps, bleu plombé en été lorsque la canicule impose sa lourde chape, bleu reposant de l'Océan ou de la mer, bleu du tatouage des femmes, bleu des magnifiques turbans et des vêtements en cotonnades des hommes du désert, bleu envahissant qui habille toute la ville de Chefchaouen dans le Rif. Du bleu, couleur de la fraîcheur à l'ocre, couleur de la sécheresse, il faut souvent le battement d'une aile d'avion qui fait rejoindre au voyageur les mystérieuses terres du sud pour y découvrir les imposants remparts de médinas séculaires. L'ocre pas si éloigné que cela du vert des Oasis et des palmeraies. Le vert, cette couleur sacrée, étendards de l'Islam et couleur préférée du Prophète Mohamed. Ainsi, sur 160 pages abondamment illustrées, les auteurs passent en revue onze couleurs principales (blanc, bleu, ocre, brun, vert, orange, rouge, rose, jaune, gris et noir) qui font du Maroc "une gigantesque palette aux mille peintures qui puisent ses racines dans la nature comme dans la créativité des hommes. " Fayçal Chehat, Africulture, 1999)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com