BiblioMonde

Création du monde

par Miguel Torga

( Livre )
Aubier
Langue d'origine : portugais
Traduit par Claire Cayron
2001, 640 p., 19.51 euros
Première édition : 1985
ISBN : 2700703804

Récit autobiographique décomposé en six parties (« six jours »), rédigées et publiées entre 1937 et 1981. La Quatrième jounée value à son auteur d’être emprisonné par la police de Salazar en 1939. L'ouvrage restera ensuite interdit de publication jusqu’en 1974. Il est paru au Portugal sous le titre A Criação do Mundo.

Commander l'édition de poche parue chez Flammarion (11 euros)

« Ce livre parcourt la vie du protagoniste, depuis son enfance dans l’ambiance rurale de Trás-os-Montes, jusqu´au 25 avril et aux bouleversements de 1974/75, en passant par son adolescence passée au Brésil. C’est à partir de ce séjour que l’on observe l’évolution d’une personnalité hors du commun, dont le regard sur le Portugal et sur le monde finit par traduire, dans une prose dynamique, les thèmes et les motifs inspirateurs de l’œuvre de Torga : son lien proche avec la terre portugaise, sa fidélité aux éléments naturels et aux éternels symboles bibliques ou, plus présent encore, le désir d’intégrité morale et de justice universelle qui ne l’a jamais quitté, bien que parfois exprimé sur un ton plutôt pessimiste, d’ailleurs justifié par des circonstances historiques telles que la Guerre Civile espagnole. Ce thème, abordé dans le livre Quatro Dia (vol. III), est à l’origine de l’arrestation de Torga par la PIDE (Police Secrète), puis de sa détention à la prison de Aljube. » (extrait du site de l’institut Camõens)

« Nous créons tous des mondes à notre mesure. (...) Le mien se devait d'être ce qu'il est, un torrent d'émotions et de passions, d'actes de volonté et de compréhension, roulant de l'enfance à la vieillesse sur le sol dur d'une réalité protéïforme, convulsée par les guerres, les catastrophes, les tyrannies et les abominations, mais aussi riche de mille potentialités et qui restera dans l'Histoire comme le paradigme de ce que l'humanité a connu de plus funeste et de plus néfaste, en même temps que de plus prometteur. » (Miguel Torga, extrait de la préface de l’édition française)

 
© BiblioMonde.com