BiblioMonde

Critique du post-sionisme

par Tuvia Friling (direction de l'ouvrage)

( Livre )
In Press
Langue d'origine : hébreu
Traduit par Fabienne Bergmann
2004, 586 p., 27 euros

ISBN : 2848350350

Réponse aux « nouveaux historiens » israéliens (sous-titre)

Un ouvrage collectif qui s'efforce de préserver tous les dogmes sur lesquels s'appuie l'historiographie israélienne traditionnelle.

« La Réponse de leurs "critiques" risque de peu modifier cet état des choses. En effet, ceux-ci se préoccupent peu de contester les faits révélés, et de comprendre pourquoi ils ont été si longtemps ignorés ou masqués, mais uniquement du sens de cette mise au jour, qu'ils jugent constituer une "menace" pour l'identité du pays. Ainsi, aucun chapitre du livre ne cherche à "réfuter" les faits concernant l'expulsion des Palestiniens. Or si la notoriété internationale de ces universitaires va croissant, c'est à ce travail qu'ils le doivent, et non à leurs positions idéologiques. Lesquelles sont d'ailleurs bien plus diverses que ne l'indique le préfacier français de l'ouvrage, Shmuel Trigano, selon qui "les post-sionistes ne s'identifient qu'à une nouvelle extrême gauche".(...)

Ouvrage de métahistoire, de métapolitologie, la Critique du post-sionisme reflète l'état des idées dominantes dans les sciences humaines israéliennes aujourd'hui. Son objet, affiché, est d'exclure de la "légitimité" nationale quiconque, en Israël, refuse de s'inscrire, précisément, dans le "nationalisme juif tel qu'il apparaît actuellement". Il intéressera ceux qui cherchent à comprendre les moteurs idéologiques de la tragique rétraction qui emporte des pans entiers de la société, et que déplorent, comme d'autres Israéliens, la plupart des "nouveaux historiens" - mais pas tous, ainsi des récentes prises de position d'un Benny Morris, qui n'a pas pour autant remis en cause ses travaux précédents. » (extraits d'un article de Sylvain cypel, Le Monde, 4 juin 2004)

« Qu'est-ce que le post-sionisme ? Depuis quelques années s'est développée dans certains milieux de l'intelligentsia israélienne une critique radicale du sionisme. Le sionisme aurait fait son temps, estiment les "nouveaux historiens" israéliens, remettant ainsi en question l'essence même de l'existence de l'État d'Israël autant que l'idée nationale qui le porte. Cet ouvrage collectif se présente comme une critique de la critique. Il analyse l'émergence du phénomène post-sioniste. Quelles sont ses différentes formes ? pourquoi est-il apparu dans la société israélienne au cours de ces deux dernières décennies ? Quelles sont les racines historiques, idéologiques, méthodologiques de cette discussion ? Et qui en sont les principaux locuteurs ? Autant de questions sur lesquelles ce livre se penche en apportant une réponse aux post-sionistes. Fait exceptionnel, cet ouvrage rassemble des auteurs israéliens - historiens, sociologues, journalistes - de divers horizons politiques, de gauche comme de droite, dépassant les clivages habituels. On y trouvera des opinions différentes, parfois même contradictoires. Un livre essentiel pour comprendre le débat actuel autour d'Israël et mieux appréhender la situation au Moyen-Orient. » (présentation de l’éditeur)

Dans BiblioMonde

En contre-point : Le péché originel d’Israël : L'expulsion des Palestiniens revisitée par les « nouveaux historiens » israéliens

Israël confronté à son passé : essai sur l'influence de la « nouvelle Histoire »

Les démons de la Nakbah : Les libertés fondamentales dans l'université israélienne

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com