BiblioMonde

Cul de Judas (Le)

par António Lobo Antunes

( Livre )
Métailié
Collection Suites
Langue d'origine : portugais
Traduit par Pierre Léglise-Costa
1997, 213 p., 7.01 euros
Première édition : Bibliothèque portugaise chez Métailié - 1983
ISBN : 2864242486

Une nuit dans un bar de Lisbonne, un homme parle à une femme et lui raconte un cauchemar horrible et destructeur : son séjour comme médecin en Angola pendant la guerre. Le premier roman traduit en français de Lobo Antunes.

Ce deuxième roman, mais ce premier succès littéraire d'António Lobo Antunes est aussi le premier livre important évoquant la sale guerre d'Angola que l'auteur a vécu dans les années 1971-1973.

« L'essentiel de son travail consistait alors à amputer les blessés, la plupart du temps à l'aide d'une scie de charpentier. Enrôlé malgré lui dans une guerre absurde qu'il a qualifié de "Vietnam du pauvre", il est resté profondément marqué par la sauvagerie, les souffrances et les dévastations qu'il a vues et vécues sur place. » (extrait d'un article de Tirthankar Chandra, L'Humanité, 16 mars 2000)

« En 1983, Antonio Lobo Antunes faisait une entrée fracassante dans la littérature portugaise contemporaine avec le Cul de Judas, un roman violent et iconoclaste sur la guerre coloniale en Angola : une description clinique (née de la propre expérience de l'auteur, alors jeune médecin envoyé sur le terrain), en même temps qu'une satire ravageuse qui permettait de comprendre, a posteriori, pourquoi la révolution des œillets de 1974 était née dans le bourbier angolais (en portugais, le "cul de Judas" signifie le trou du cul du monde), et de la révolte des jeunes officiers face à un conflit absurde. » (extrait d'un article d'Antoine de Gaudemar, Libération, 1er octobre 1998)

Os Cus de Judas (titre original) est paru en automne 1979 au Portugal. Quinze ans plus tard, il reviendra sur le thème de la guerre d'Angola dans la Splendeur du Portugal.

À propos de ce livre (par Maurice Roth 28 mai 2001)

 
© BiblioMonde.com