BiblioMonde

Des protestantismes en «~lusophonie catholique~»

par Michel Cahen (direction de l'ouvrage)

( Revue )
Karthala
Collection Lusotopie
1998, 637 p., 28.97 euros

ISBN : 2865378896

Le quatrième numéro d'une revue en trois langues (français, portugais, anglais) selon les articles.

Au Portugal, la lente renaissance du protestantisme au XIXe siècle n'a pas remis en cause l'hégémonie catholique. En revanche, au Brésil, le protestantisme, depuis les traditions luthériennes issues de l'immigration allemande jusqu'aux formes syncrétiques de néo-pentecôtisme, est désormais une réalité massive : grâce à lui, le monde lusophone est la deuxième aire du protestantisme mondial.


« Des protestants dans les "pays portugais" ? Ne sont-ils pas tous catholiques ? La situation contemporaine est bien plus complexe. Personne ne nie le rôle historiquement structurant du catholicisme au Portugal, au Brésil, dans les pays africains de langue officielle portugaise et dans les communautés émigrées. Le protestantisme est certes minoritaire dans chaque pays concerné, mais la notion de marge qui peut en découler est bien différente selon les terrains. Au Portugal, la lente renaissance du protestantisme au XIXe siècle n'a pas remis en cause l'hégémonie catholique. En revanche au Brésil, le protestantisme, depuis les traditions luthériennes issues de l'immigration allemande jusqu'aux formes syncrétiques de néo-pentecôtisme, est désormais une réalité massive : grâce à lui, le monde lusophone est la deuxième aire du protestantisme mondial. En Afrique, le protestantisme est "marginal" uniquement dans la mesure où, sauf aux îles du Cap-Vert et à Sao Tomé e Principe, l'ensemble du christianisme reste minoritaire face aux religions traditionnelles ou à l'islam (Guinée-Bissau, nord du Mozambique). Mais le protestantisme n'y est-il pas, à la différence d'un catholicisme longtemps compromis avec la dictature salazariste, une marge politique ? La recherche récente relativise des clichés trop simples : si la hiérarchie catholique en Afrique est restée fidèle au régime, il n'en alla pas de même de l'ensemble des missionnaires ou des prêtres noirs, et certains protestants ont collaboré avec le régime. Au Brésil, si la théologie de l'abondance portée par le néo pentecôtisme est antagonique à la théologie de la libération, on note toutefois que le Parti des travailleurs recrute aussi des pentecôtistes. Une telle diversité rend fort complexe la recherche sur le "protestantisme lusophone". En effet, les pesanteurs sociales issues de la longue histoire "luso-catholique" demeurent. Par ailleurs, une fois implantées dans des pays de langue portugaise, des Eglises qui leur sont à l'origine extérieures diffusent ensuite leurs réseaux, sautant du Brésil au Cap-Vert ou au Portugal, et, de là, dans les émigrations de ces pays à Paris... » (présentation de l’éditeur)

La suite du dossier a été publiée dans le volume de 1999 :Dynamiques religieuses en lusophonie contemporaine

____________________________________________

Si vous commandez ce numéro à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com