BiblioMonde

La destruction des juifs d'Europe

par Raul Hilberg

( Livre )
Gallimard
Collection Folio
Langue d'origine : anglais (États-Unis)
Traduit par Marie-France de Paloméra, André Charpentier et Pierre-Emmanuel Dauzat
2006, 2024 p., 30 euros
Première édition : Fayard - 1988
ISBN : 2070337685

C’est le premier grand livre qui explique exhaustivement le mécanisme de la Solution finale, sans prétendre en chercher les raisons.

La présente édition dite « définitive » est constituée de trois tomes, elle comprend les dernières mises à jours de l'auteur. Chacun des 3 volumes peut être acheté séparément.

Publié en 1961, sous le titre The Destruction of the European Jews, cet ouvrage ne connaît sa version définitive qu’en 1985. C’est alors l’ouvrage de référence sur le sujet, il le reste encore très largement. Trois ans plus tard paraît sa traduction française. Cette vaste enquête représente 36 ans de travail pour Raul Hilberg. C’est l’œuvre de sa vie.

La destruction des Juifs d'Europe est, au plan international, le livre de référence sur le génocide. Car ce très grand livre, le premier, explique exhaustivement le comment de la Solution finale, sans prétendre pouvoir définitivement comprendre le pourquoi - qui le pourra jamais ? - de la volonté qu'eurent des hommes de détruire jusqu'aux cadavres, à la langue et à la mémoire d'autres hommes. Le génocide - unique dans l'histoire par son caractère systématique - fut l'œuvre de toute une société moderne et industrielle, mobilisant spécialistes, comptables, juristes, ingénieurs, médecins, fonctionnaires, policiers et soldats - tous ancrés, à leurs divers niveaux, dans les habitudes d'ordre, de respect de la hiérarchie et de souci de l'efficacité - pour conduire sans grands heurts le mécanisme de la Solution finale. Les étapes majeures en furent les décrets définissant le terme « Juif », l'expropriation des biens juifs, la séparation et l'isolement physique des victimes, le travail forcé, la déportation, les chambres à gaz. Aucun élément organisé de la société allemande - bureaucratie, ministères, forces armées, Parti, industrie, services publics - ne demeura jamais complètement étranger ni extérieur au processus de destruction. La génocide, ce n'est pas la banalité du mal, mais sa quotidienneté routinière, chacun, à son échelon, appliqua les procédures normales à une situation exceptionnelle, déployant machinalement, ou par amour du travail bien fait, des trésors d'ingéniosité pour définir, classer, transporter, comme si rien - malgré la volonté de camouflage par le vocabulaire - ne distinguait la Solution finale des affaires courantes.



Dans BiblioMonde

Auschwitz : La Solution finale

Auschwitz, 60 ans après

Dictionnaire de la barbarie nazie et de la Shoah

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.





 
© BiblioMonde.com