BiblioMonde

Deux années sur le gaillard d'avant

par

( Livre )
Payot & Rivages
Collection Voyages
Langue d'origine : anglais (État-Unis)
Traduit par Simon Leys
octobre 1995, 550 p., 11.89 euros

Auteur : Richard Henry Dana - ISBN : 2228889601

Écrit par Richard Henry Dana (Cambridge, Massachusetts, 1815 — Rome, 1882), ce livre unique pour son auteur est un grand classique de la littérature américaine paru en 1840 sous le titre Two Years Before the Mast. Plus tard, avocat à Boston, R. H. Dana mit son autorité morale au service de la défense des gens de mer et des esclaves noirs.

« R. H. Dana (1815 - 1882) venait de commencer son droit à Harvard quand un mal mystérieux l'obligea à interrompre ses études. Afin de se guérir, ce jeune patricien de la Nouvelle-Angleterre décida de changer radicalement son mode de vie et s'engagea comme simple matelot sur un voilier de commerce à destination de la Californie pour un voyage de deux ans, en passant par le cap Horn. Le récit de cette expérience de jeunesse qu'il rédigea peu après son retour devait rester l'un des grands classiques de la littérature américaine du XIXe siècle; Dana y a développé avec une rare puissance descriptive quelques-uns des thèmes majeurs qui devaient ensuite inspirer son cadet Herman Melville, le voyage initiatique, la lutte contre les éléments, le conflit de la culture et de la nature, l'ambiguïté de la vie primitive dont la trompeuse innocence recèle un piège ou le narrateur manque de s'engloutir. Salué comme un chef-d'oeuvre dès sa parution en 1840, Deux Années sur le gaillard d'avant a aussitôt connu un prodigieux succès (à l'époque, seuls les nouveaux romans de Dickens jouissaient d'une popularité comparable) et, dans sa version originale, il n'a jamais cessé d'être réimprimé depuis. En France, un siècle et demi plus tard, il était temps de le découvrir enfin. » (présentation de l'éditeur).

« Deux années sur le gaillard d'avant est un livre magnifique, non seulement parce qu'il est un témoignage de première mains sur la marine commerciale du dix-neuvième siècle, mais parce que celui qui écrit en a fait un plaidoyer sur la condition de marin. Herman Melville et D. H. Lawrence ont salué ce texte. Simon Leys l'a retraduit (1) avec ce qu'il faut de compétence et de grâce. Sous la simple description de ce qu'il advint, il a su préserver la ligne obscure qui court entre les souvenirs, les images, les heurs et les peurs : un voyage initiatique.
En 1834, Richard Henry Dana, fils de famille, étudiant américain (qui a appris le français et le latin), Bostonien jusqu'au bout des ongles, s'engage sur un voilier de commerce à destination de la Californie. Il vivra sur le gaillard d'avant pendant presque deux ans. Il n'a que dix-neuf ans, et il va connaître l'exotisme douloureux de l'exil et du travail à bord. » (extrait d'un article de Jacques Meunier, Le Monde 1er juin 1999).

Le livre est également paru chez Robert Laffont dans la collection pavillon (voir la fiche).

Sur la Toile

La Californie,
de la conquête espagnole à la ruée vers l’or
(fr.)





 
© BiblioMonde.com