BiblioMonde

Devoirs et Délices : Une vie de passeur

par Tzvetan Todorov

( Livre )
Le Seuil
2002, 394 p., 22 euros

Collection : Biographie - ISBN : 2020496925

Entretiens avec Catherine Portevin

Autobiographie réflexive de Tzvetan Todorov sous forme dialoguée. En dix chapitres, à la fois thématiques et chronologiques, Todorov revient sur l’ensemble de son itinéraire et de son œuvre, l’un et l’autre peu ordinaires. C’est la première fois qu’il donne de cette œuvre singulière et de ce parcours une synthèse et une critique. C’est aussi la première fois qu’un livre dialogué rassemble une réflexion politique et morale dont la diversité masquait jusqu’alors la profonde cohérence, cohérence qui témoigne d’un engagement humaniste et universaliste jamais affirmé jusque-là avec autant de force par Todorov. Dans ces conversations avec Catherine Portevin, interlocutrice exigeante et informée, il s’explique notamment sur les raisons qui l’ont conduit à s’éloigner du structuralisme et de la linguistique qui furent, à Paris, ses premiers territoires. L’itinéraire d’un grand intellectuel atypique, une réflexion rétrospective sur une vie et une œuvre marquées par le refus des dogmatismes, quels qu’ils soient.

« Personnage plutôt discret, Tzvetan Todorov intervient rarement pour commenter l'actualité du moment mais, par son itinéraire et ses thèmes de prédilection, il se trouve au carrefour de bien de nos interrogations contemporaines. Plus français que nombre de nos intellectuels par l'héritage qu'il assume, il est aussi le plus européen et, ce que l'on sait peu, parmi les auteurs les plus traduits dans le monde. Il défend un humanisme critique, débarrassé de la bigoterie bien-pensante des charitables. » (Catherine Portevin)

« Au fur et à mesure que nous avancions dans nos entretiens, je me suis aperçu que j'avais mené une vie de passeur de plus d'une façon : après avoir traversé moi-même les frontières, j'essayais d'en faciliter le passage à d'autres. Frontières d'abord entre pays, langues, cultures; ensuite entre domaines d'étude dans le champ des sciences humaines. Mais frontières aussi entre le banal et l'essentiel, le quotidien et le sublime, la vie matérielle et la vie de l'esprit. Dans les débats, j'aspire au rôle de médiateur. Le manichéisme et les rideaux de fer sont ce que j'aime le moins. » (Tzvetan Todorov)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com