BiblioMonde

Dictionnaire de l'empire Ottoman - XVe-XXe siècle

par François Georgeon, Nicolas Vatin, Gilles Veinstein (direction de l'ouvrage)

( Livre )
Fayard
2016, 1352 p., 170 euros

ISBN : 978-2213626819

Une somme de référence sur le sujet par les meilleurs spécialistes de l'époque ottomane

« Cent soixante-quinze auteurs, sept cent vingt entrées, vingt-cinq cartes : on saura tout sur l'Empire ottoman grâce à ce monumental volume qui, plus qu'une encyclopédie, choisit des thèmes renvoyant autant à l'histoire politique (colonialisme, croisades...), religieuse, économique et sociale (banditisme, transports...) qu'à la géographie (forêts, pays, fleuves), aux sciences (astronomie, mathématiques...), aux techniques (bateaux, jardins...) ou aux moeurs (corps, coutumes, vêtements...). Une collection d'essais qui s'adresse bien sûr aux spécialistes, mais dont de nombreuses entrées peuvent passionner le lecteur tout simplement curieux. "Prophéties", "vampires", "sociologie", "socialisme", "littérature" : autant de sujets et motifs que ce volume embrasse au long des huit siècles (XIIe-XXe) de la puissance de l'Empire ottoman. » (Gilles Heuré, Télérama, décembre 2015)

« Méconnu en France, l’Empire ottoman fut durant de longs siècles la puissance dominante en Europe, au point de bloquer la "route des Indes" par l’est, poussant les souverains ibériques à se lancer à la conquête de l’océan Atlantique. Istanbul, ville aux multiples confessions et symbole d’une forme de coexistence, fut aussi un centre important de la civilisation, des arts, de la médecine. Fruit d’un gigantesque travail — plus de 700 notices écrites par 175 auteurs, une trentaine de cartes —, ce dictionnaire permet de voyager à travers un demi-millénaire en faisant escale à Smyrne ou au Caire, à Bagdad ou en Azerbaïdjan. On y croise Ibn Khaldoun et Ibn Arabi, François Ier et Soliman le Magnifique, les Jeunes-Turcs ou le sultan Bajazed II… On y découvre un système sophistiqué de gouvernement, avec sa police et ses impôts, ses bibliothèques, ses chemins de fer. Et, enfin, une société en transformation permanente, où les relations sociales évoluent en fonction à la fois des guerres extérieures et des rapports de forces internes. » (Alain Gresh, Le Monde diplomatique, avril 2016)

Avec la participation d'Elisabetta Borromeo

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur la Turquie

 
© BiblioMonde.com