BiblioMonde

Le dossier Attila

par Katalin Escher , Iaroslav Lebedynsky

( Livre )
Errance
2007, 250 p., 24.9 euros

ISBN : 978-2877723640

Attila, roi des Huns de 435 à 453, a contribué de son vivant à la naissance de son propre mythe, et ses biographes, de l'Antiquité tardive à nos jours, ont déployé beaucoup d'imagination.
Pourtant, derrière les erreurs et les légendes, on peut, en scrutant les sources avec rigueur, discerner le vrai visage d'un personnage fascinant et comprendre sa carrière et ses motivations dans l'ambiance des mondes romain et « barbare » étroitement interpénétrés du Ve siècle. Ce livre, qui prend le contre-pied de beaucoup de traditions historiographiques sans fondement, fait revivre le vrai Attila.

Le roi Hun ne fut, ni le « fléau de Dieu », ni le représentant d'une Asie lancée à l'assaut de l'Occident, ni le fossoyeur du monde romain « décadent ». Souverain ambitieux et hautain d'un empire construit surtout par ses prédécesseurs, diplomate rusé et maître chanteur sans scrupule, il se révéla médiocre général, et sa mort anéantit la domination des Huns dans les steppes européennes. L'ouvrage replace ce que l'on sait de la vie d'Attila dans son contexte historique, et analyse en détail sa personnalité, ses croyances, ses aptitudes politiques, diplomatiques et militaires.

Il montre comment, à partir du souvenir laissé par son règne, se sont édifiées plusieurs grandes traditions légendaires.

« L’un des chapitres les plus passionnants du livre est le mythe qu’a constitué Attila dans l’esprit des peuples du Nord de l’Europe et de Germanie. Sa grandeur, son histoire sur le monde connu le firent ainsi immortaliser dans les grandes mythologies : il est "Atli" dans les Eddas (sagas), des recueils de chants scandinaves issus de Norvège, du Groënland et d’Islande, et formés autour des Ve et VIe siècles après J.-C. Attila fut aussi "Etzel", le légendaire roi des Huns de La Chanson des Nibelungs (Nibelungenlied), poème germanique du XIIe siècle. Attila, à travers son personnage, y affronte d’autres souverains historiques qu’il n’a pas connu : Théodoric des Ostrogoths (le personnage de Dietrich de Berne), qui régna sur l’Italie au VIe siècle après J.-C., ou Arminius (le personnage de Siegfried de Xanten), le célèbre héros germanique qui résista aux légions romaines d’Auguste au Ier siècle après J.-C. Enfin, il devint le "Fléau de Dieu", image démoniaque que propagèrent les écrits des moines occidentaux, dans le but de rappeler les rois et les peuples chrétiens d’Occident à leurs devoirs envers l’Église. »

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com