BiblioMonde

Le drame linguistique marocain

par Fouad Laroui

( Livre )
Zellige
2011, 191 p., 19 euros

Collection : Idrisi - ISBN : 978-2914773386

Les Maghrébins se trouvent confrontés, dès leur petite enfance, à plusieurs langues : la langue maternelle, d'abord, qui peut être l'arabe dialectal ou une des variantes du tamazight (berbère), ou le français, dans le cas d'enfants de couples mixtes. Il y a ensuite les langues de l'enseignement, dès les premières années du primaire. C'est le plus souvent l'arabe classique/ littéraire, mais ce peut être aussi le français ou même, depuis quelques années, l'anglais. Au gré des réformes et contre-réformes qui se succèdent, certaines matières scientifiques sont enseignées en français... on non.

Cette diversité linguistique représente un défi redoutable. Les graves problèmes que rencontre l'enseignement au Maghreb depuis des décennies sont en grande partie causés par cet état de fait.

Il ne fait donc aucun doute que la question linguistique est fondamentale dans ces pays. On ne peut faire de prévisions sur leur évolution générale sans essayer d'imaginer comment cette question-là va évoluer. En effet, elle s'insinue partout, dans tous les domaines de la vie du pays, dans l'économique, le social, le politique, le culturel. Il est donc illusoire de prétendre faire de la prospective générale sans la prendre en considération.

Encore faut-il le faire sans a priori idéologique, sans préjugés ni tabous, et sans que la raison ne le cède aux « raisons du coeur ». C'est ce que fait ici Fouad Laroui, en prenant comme exemple le cas du Maroc.

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur le Maroc

 
© BiblioMonde.com