BiblioMonde

Entre l'art et le témoignage : le deuil de la philologie

par Marc Nichanian

( Livre )
MētisPresses
2007, 480 p., 46.7 euros

Collection : Prunus Armeniaca - ISBN : 978-2940357062

Littératures arméniennes au XXe siècle, Volume 2

« La vie païenne me séduit chaque jour un peu plus. Si aujourd’hui c’était possible, je changerais de religion et j’embrasserais avec joie le paganisme poétique. » C’est ce qu’écrivait Daniel Varoujan (1884-1915) en 1908. Dans cette veine, le poète allait écrire une grande partie de son œuvre au cours des sept années qui lui restaient à vivre. Le présent ouvrage est une monographie sur Varoujan précédée d’une histoire de l’imagination nationale qui est aussi celle de la philologie nationale.

Celle-ci fait écho à la double invention philologique du XIXe siècle : celle du natif et celle de la religion mythologique. Il fallait prendre en compte les étapes de la philologie orientaliste dans lesquelles s’est inscrite l’auto-invention de la nation ethnographique : la «néo-archéologie», l’«auto-ethnographie », le « principe esthétique ».

Le dernier épisode de cette histoire se passe en 1914 avec la revue Mehyan, à Constantinople, qui a regroupé avec Varoujan les grands noms à venir de la littérature arménienne en diaspora. Nous sommes à la veille de la Catastrophe. Cette génération s’en voulait la gardienne.


Dans BiblioMonde


Le volume 1 et le volume 3

Notre dossier sur l'Arménie et les Arméniens

 
© BiblioMonde.com