BiblioMonde

Esclave à Alger (1621-1626)

par

( Livre )
Chandeigne
Collection Magellane
Langue d'origine : portugais
Traduit par Paul Teyssier
1999, 248 p., 22.87 euros
Première édition : 1993
ISBN : 2906462047

Le récit de captivité de João Carvalho Mascarenhas

Préface, traduction et notes de Paul Teyssier

« Après un séjour aux Indes, João Carvalho Mascarenhas revient au Portugal. Mais au terme de son voyage, son vaisseau est attaqué par des corsaires barbaresques au large de Lisbonne. Après deux jours de combat furieux, il est incendié puis envoyé par le fond. Mascarenhas et tous les survivants sont emmenés à Alger et vendus comme esclaves. Alger est alors une ville grouillante et bigarrée où se mêlent Maures, Juifs, renégats et esclaves chrétiens de toute l'Europe. Ils forment une société complexe avec son gouvernement, ses mosquées, ses janissaires, ses bagnes, ses églises, son hôpital, ses prêtres, ses cabaretiers, ses traîtres et ses saints, ses héros et ses forbans. Après une évasion manquée, l'auteur devient forçat sur une galère qui mène la guerre de course entre la Corse et la Sicile. En 1626, il est enfin racheté et regagne son pays. Témoignage précieux et passionnant, ce récit, inédit en français, nous fait revivre, à travers le destin d'un homme, un moment dramatique du passé méditerranéen. » (présentation de l'éditeur)

« Esclave à Alger, nous fait revivre avec un extraordinaire brio le destin d'un militaire portugais qui, revenu de l'Inde en 1621, voit son bateau attaqué par des corsaires barbaresques au large de Lisbonne et est emmené à Alger, où il sera vendu comme esclave. Joao Carvalho Mascarenhas décrit Alger, ville grouillante où se mêlent Maures, Juifs, Turcs, renégats et esclaves chrétiens provenant de toutes les nations de l'Europe.

Après une évasion manquée, il devient forçat et rame sur une galère algérienne. En 1626, racheté par un marchand pour 600 pataques, il regagna le Portugal, mettant fin à cette histoire de captif "sans ornements ni fioritures" puisque, nous dit l'auteur, "alors que nous avons chez nous tant de soldats, tant de lettrés, tant d'hommes graves et doctes, il ne s'en trouve aucun pour écrire en notre langue un ouvrage moderne à ce sujet. Ils préfèrent sans doute consacrer les subtilités de leur intelligence à des ouvrages de moindre importance." » (extrait d'un article de Nicole Zand, Le Monde, 8 Octobre 1993)

Sur la Toile

Pirates et corsaires du Maroc (par Abdelkader Timoule, Maroc-Hebdo)



Dans BiblioMonde

Américains et Barbaresques, 1776-1824 par Émile Dupuy

Les Corsaires barbaresques : La fin d'une épopée, 1800-1820 , par Panzac Daniel


Les Tyrans de la mer. Pirates, corsaires et flibustiers.


Relation de captivité dans le royaume de Fez et de Maroc Par Germain Moüette, un récit du XVIIe siècle.Un autre récit de captivité rédigé à la même époque

Les Barbaresques : La course et la guerre en Méditerranée XIVe-XVIe siècle

Les barbaresques sous Louis XIV : le duel entre Alger et la Marine du roi (1681-1698) par Jean Peter

Sur la Toile

Les captifs européens en terre marocaine aux XVIIe et XVIIIe siècles, par Leïla Maziane

De l'esclavage musulman en France (A. Berbrugge, Algeriecom, octobre 2001)


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com