BiblioMonde

Évangile selon Jésus-Christ (L')

par José Saramago

( Livre )
Points
Collection Littérature
Langue d'origine : portugais
Traduit par Geneviève Leibrich
2000, 473 p., 7.32 euros

ISBN : 2020403986

« C’est le roman le plus polémique de Saramago. Un brûlot fondé sur l’un des événements les plus abominables de l’Évangile : le massacre des Innocents. Lorsque naît Jésus, Joseph est averti par un ange que le roi Hérode, jaloux de son trône, va faire égorger tous les nouveau-nés. On le sait, Joseph fuit alors en Égypte, avec Marie et l’enfant.

Qu’aurions-nous fait à la place de Joseph, nous, simples mortels, demande Saramago ? Ce qu’il n’a pas pensé à faire : nous aurions averti nos voisins qu’un massacre allait avoir lieu. Mais Joseph agit de manière tout à fait différente : il fuit sans soucier des enfants de Bethléem, premiers martyrs d’une religion qui mettra trente années de plus à naître. C’est sur la faute et sur la responsabilité d’un homme devenu saint et qui n’éprouva jamais le moindre remords que Saramago a bâti l’un de ses plus beaux romans. » (François Busnel, le Magazine littéraire, mars 2000)

Dès sa naissance, Jésus porte la marque d'une faute : il doit à un massacre d'être en vie. Il quitte le foyer familial pour séjourner dans le désert. Mais il lui est impossible de s'opposer au projet de Dieu : l'utiliser pour étendre sa domination sur la plus grande partie de l'humanité. En faisant de Jésus, ce fils de Dieu qui ne voulait pas l'être, la victime sacrificielle et l'instrument du plus absolu des pouvoirs qu'est l'idée même de Dieu, Saramago pose la question de la liberté et de la révolte.

Ce roman paru en 1991 sous le titre O Evangelho segundo Jesus Christo, fut exclu de la liste des candidats au prix littéraire de l'Union européenne Ariosto. La réaction d’une partie de l’opinion portugaise fut si violente que José Saramago quitta le Portugal en 1992 pour s’installer au Canaries où il vit toujours.

« Si José Saramago avait vécu quelques siècles plus tôt, nul doute que ce cinquième évangile lui aurait valu les foudres de l'Église et le bûcher. Mais contredire aujourd'hui une histoire qui depuis deux millénaires appartient au domaine du sacré, est la mémoire symbolique et la matrice de notre civilisation, n'apparaît plus comme relevant de l'hérésie ou du blasphème. Encore que d'autres pays et d'autres religions n'hésitent pas à prononcer d'impitoyables sentences de mort contre les poètes et la poésie. Mais notre marge de liberté est-elle aussi grande que nous voulons bien le croire ? C'est la question que pose ici Saramago en faisant de Jésus, ce fils de Dieu qui ne voulait pas l'être, la victime sacrificielle et l'instrument du plus absolu des pouvoirs qu'est l'idée même de Dieu, et contre lequel toute rébellion est impossible. Comme les révolutions, les religions dévorent leurs enfants, aussi innocents soient-ils. Dans cet évangile qui retrace l'enfance et la vie privée de Jésus en un drame romanesque somptueux, mêlant histoire, mythe et fiction, Saramago invite le lecteur à participer au débat voltairien que se livrent Dieu, le Diable et Jésus, chacun d'eux n'étant pas celui que l'on croit. La poésie de l'auteur et l'ironie du narrateur se rejoignent dans les arabesques et la polychromie d'une très grande écriture, une des plus accomplies et des plus maîtrisées de la littérature européenne d'aujourd'hui. » (présentation de l’éditeur)

Ce roman a été publié sous le titre O Evangelho segundo Jesus Cristo, il a été traduit en français par Geneviève Leibrich


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.


 
© BiblioMonde.com