BiblioMonde

Il faut être constamment un immigré

par Iannis Xenakis

( Livre )
Buchet-Chastel
1998, 187 p., 17.53 euros

Collection : Bibliothèque de recherche musicale - ISBN : 2283017572

François Delalande s'entretient avec le célèbre compositeur et résistant grec, réfugié en France : sa vie son œuvre et réflexion sur la musique contemporaine

« Iannis Xenakis examine ici, sur un ton simple mais avec une grande exigence intellectuelle, les aspects les plus profonds et quelquefois les plus personnels de son art et de sa méthode. Le regard neuf qu'a porté sur la musique contemporaine des années 1950 ce résistant grec réfugié en France, sa formation atypique, son ardeur ont fait de Xenakis un des compositeurs les plus créatifs de ce demi-siècle; non seulement l'un des plus connus, mais probablement le plus représentatif de la diversité des chemins qu'a pu explorer la création contemporaine. Nombreuses, ses innovations s'appuient sur une pensée à la fois scientifique, historique et philosophique qui, à l'opposé d'une expérimentation gadget, donne à la recherche sa véritable dimension intellectuelle. C'est pourquoi la réflexion de Xenakis n'est pas seulement une introduction à sa propre oeuvre, mais à la problématique de la recherche musicale, et, à travers elle, à la musique tout court, à la création contemporaine, à la philosophie de l'art.François Delalande, un temps ingénieur puis professeur de mathématiques, appartient depuis 1970 au GRM où il dirige le programme de recherche en « sciences de la musique ». Il a publié plusieurs livres et un grand nombre d'articles concernant surtout la musique électroacoustique et l'épistémologie de l'analyse musicale, l'écoute, le développement des conduites musicales chez l'enfant et ses conséquences pédagogiques. » (présentation de l'éditeur)

« Inutile d'insister sur la stature du personnage : quiconque connaît un ou deux noms de compositeurs contemporains citera celui de Xenakis. Il est de ceux qui auront fait la musique du XXe siècle. Mais Xenakis m'intriguait. Il a fréquenté, à la fin des années 50, début 60, le groupe de musique concrète (devenu Groupe de Recherches Musicales, auquel j'appartiens) et pourtant il tient dans ses écrits le langage le plus abstrait et le plus formalisé qu'il soit. À lui seul, il incarne toutes les contradictions que la recherche musicale a dû assumer, toutes les voies qu'elle a su explorer, entre art et science, entre haute technicité et ouverture sociale. Je sais infiniment gré à Xenakis, qui est un homme très réservé, très prudent et très timide (il le dit), de ne pas s'être protégé derrière un paravent de formules mathématiques de nature à vous clouer le bec, comme il le fait d'habitude, mais d'avoir joué le jeu de la sincérité absolue, de l'introspection, sur des points parfois délicats, de s'être livré, et de nous livrer ainsi un autoportrait comportant beaucoup de profondeur et de plans. Son œuvre soulève une foule de questions. Elles concernent la problématique musicale - les modèles empruntés à la vie (à sa vie), à la nature, aux mathématiques -, mais aussi les motivations lointaines, l'éducation, l'esprit créatif, le rapport au public. Je les lui ai posées. Il y a répondu avec le maximum de sincérité et d'intelligence. » (François Delalande)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com