BiblioMonde

Fille du destin (La)

par Isabel Allende

( Livre )
Grasset & Fasquelle
Langue d'origine : espagnol
Traduit par Claude de Frayssinet
2000, 428 p., 21.19 euros

ISBN : 2246588618

Une jeune fille de la bourgeoisie de Valparaiso tombe amoureuse d'un jeune homme pauvre. Celui disparait pour chercher de l'or en Californie. Elle décide de partir à sa recherche et affronte de multiples dangers... des aventures dignes d'un feuilletons où l'on découvre l'Amérique violente et raciste des années 1850.

« Le 15 mars 1832, dans le port chilien de Valparaiso, les Sommers trouvent à leur porte un bébé abandonné. Eliza va mener une existence de petite fille modèle au sein de sa famille d'adoption, jusqu'à ce qu'elle découvre l'amour à seize ans auprès d'un jeune homme pauvre et exalté, Joaquín Andieta. Quand, en 1849, le bruit court que l'on a découvert de l'or en Californie, Joaquin part tenter sa chance vers le nord. Eliza s'embarque clandestinement sur un voilier, à la recherche de celui dont elle porte l'enfant. Après un voyage infernal, cachée agonisante dans la cale du bateau, elle débarque à San Francisco. Déguisée en homme, elle entreprend un périple pour retrouver Joaquín dans un monde sans foi ni loi, peuplé d'êtres avides et de prostituées. Tao Chi'en, un jeune médecin chinois en quête de sagesse - que les hasards de la vie ont conduit de la Chine du Kuantung à Hong Kong, Valparaiso puis la Californie - l'aide à se frayer un chemin dans cette jungle fiévreuse ou se côtoient et s'affrontent des individus de toutes nationalités et conditions. En toile de fond, on assiste à la naissance de San Francisco, à l'explosion soudaine du trafic commercial le long des côtes du Pacifique, entre le Chili et l'Amérique du Nord. Fille du destin est la fresque d'une époque aventureuse, marquée par la violence et l'appât du gain, où les personnages tentent, envers et contre tout, de préserver des parcelles d'amour et d'amitié. Dans cette traversée au long cours, Isabel Allende campe des personnages inoubliables, qui incarnent la tension entre les valeurs aristocratiques de la vieille société européenne et la conquête individualiste du Nouveau Monde... Entre le destin subi de l'héritage et le destin choisi de la liberté. » (présentation de l'éditeur)

Sur la Toile

L'avis de Françoise Xenakis pour le Nouvel observateur.

la critique deLouise Villemaire pour Ombre Blanche.

Le commentaire de Livresse

 
© BiblioMonde.com