BiblioMonde

Foi du souvenir

par Nathan Wachtel

( Livre )
Le Seuil
Collection La librairie du XXIe siècle
2001, 448 p., 24.39 euros

ISBN : 2020159643

Le labyrinthe des marranes (sous-titre)

« À travers la série de portraits marranes qu'il dresse, Nathan Wachtel retrace les itinéraires de ces Juifs du secret, espagnols et portugais, convertis de force à la foi catholique à partir de la fin du XIVème siècle. Certains qui ont fui l'Europe pour chercher refuge en Amérique établissent des réseaux de solidarités transcontinentales et contribuent à la création d'une économie ouvrant les voies à la modernité. Sur le plan religieux, à la fois juifs et chrétiens, dedans-dehors, les marranes développent des formes de pensée sceptique qui conduisent à la vision d'un monde moins dogmatique, plus complexe, plus relatif, plus tolérant : penser à Montaigne et à Spinoza. Du pauvre hère que fut Juan Vicente au richissime trafiquant d'esclaves, Manuel Bautista Perez, de l'érudit Francisco Maldonado de Silva à la "rustique" Theresa Paes de Jesus, l'auteur explore la condition marrane comme lieu des drames, des angoisses et des mutations de l'Occident moderne. » (présentation de l'éditeur)

L'introduction à lire en ligne sur le site de l'EHESS.

« Partir, alors, n'était pas une mince aventure. Ils ont traversé l'océan pour fuir l'Inquisition et miser sur l'avenir dans cette Amérique de tous les possibles, au Brésil, au Mexique, au Pérou et dans les pays alentour. La plupart venaient du Portugal où, en 1497, tous les juifs avaient été convertis de force en nouveaux chrétiens. Leur fortune était inégale : il y avait parmi eux des hommes d'affaires puissants dont les activités s'étendaient sur plusieurs continents, des chanceux enrichis dans les fameuses mines d'argent du Potosi péruvien, des commerçants jouissant d'une relative aisance, de modestes artisans et des colporteurs misérables. Riches ou pauvres, ils ont été rattrapés par le bras long de l'Inquisition venue traquer outre-Atlantique ceux qui étaient soupçonnés de judaïser en secret. Dans les possessions espagnoles où trois tribunaux du Saint-Office furent installés à Lima, à Mexico, puis à Carthagène, une première vague de répression a commencé dans les années 1590, suivie d'une autre dans les années 1630-1640. Au Brésil, la chasse aux marranes a démarré plus tard, à l'extrême fin du XVIIe siècle pour se poursuivre dans la première moitié du XVIIIe. Partir, alors, n'était pas une mince aventure. Ils ont traversé l'océan pour fuir l'Inquisition et miser sur l'avenir dans cette Amérique de tous les possibles, au Brésil, au Mexique, au Pérou et dans les pays alentour. La plupart venaient du Portugal où, en 1497, tous les juifs avaient été convertis de force en nouveaux chrétiens. Leur fortune était inégale : il y avait parmi eux des hommes d'affaires puissants dont les activités s'étendaient sur plusieurs continents, des chanceux enrichis dans les fameuses mines d'argent du Potosi péruvien, des commerçants jouissant d'une relative aisance, de modestes artisans et des colporteurs misérables. Riches ou pauvres, ils ont été rattrapés par le bras long de l'Inquisition venue traquer outre-Atlantique ceux qui étaient soupçonnés de judaïser en secret. Dans les possessions espagnoles où trois tribunaux du Saint-Office furent installés à Lima, à Mexico, puis à Carthagène, une première vague de répression a commencé dans les années 1590, suivie d'une autre dans les années 1630-1640. Au Brésil, la chasse aux marranes a démarré plus tard, à l'extrême fin du XVIIe siècle pour se poursuivre dans la première moitié du XVIIIe. » (Lire la suite, par Nicole Lapierre, Le Monde, 27 septembre 2001)

« Faisant bon usage de l'anachronisme, et tout en soulignant les différences, Nathan Wachtel rapproche la péninsule Ibérique des XVe et XVIe siècles de l'Allemagne nazie du XXe. Dans les deux cas, c'est une "logique du sang" qui a mis un terme à la réussite des processus d'assimilation, rejetant les Juifs hors de la communauté des vivants. » (Ombres Blanches)

Dans BiblioMonde

Histoire des marranes par Cecil Roth

La Nef marrane par Anne-Lise Polo.

Sur la piste des marranes, De Sefarad à Seattle, par Claude Corman

Une bibliographie plus complète sur les marranes

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.


 
© BiblioMonde.com