BiblioMonde

Fragilité du bien : le sauvetage des juifs bulgares

par Tzvetan Todorov (direction de l'ouvrage)

( Livre )
Albin Michel
Langue d'origine : bulgare
Traduit par Marie Vrinat et Irène Kristeva
1999, 221 p., 14.9 euros

Collection : L'Histoire à deux voix - ISBN : 2226110860

La Bulgarie fut, avec le Danemark, le seul pays d'Europe allié à l'Allemagne nazie dont la population juive n'a pas été déportée ni anéantie. Comment expliquer cette singularité ?

L'ensemble des textes ici réunis et traduits pour la première fois - documents contemporains aux événements, souvenirs écrits après les faits - montre comment l'intervention de la société civile, de l'Église, des partis politiques ou encore l'action parlementaire menée par le député Dimitar Péchev ont contribué à ce dénouement extraordinaire.

Tzvetan Todorov reconstitue l'histoire avec ses nuances, interroge la concurrence des mémoires et met en lumière la « fragilité du bien ». Pour que le bien puisse advenir, en un lieu et en un moment donnés, de nombreuses conditions sont requises; la moindre défaillance dans la chaîne peut faire échouer tous les efforts. Une fois introduit dans la vie publique, il semble que le mal se répande avec une grande facilité, tandis que le bien demeure difficile, rare, fragile. Et pourtant possible.

Traduction : Marie Vrinat-Nikolov avec la collaboration d'Irena Krasteva

Sur la Toile

Un site sur le député Dimitar Péchev  : vice-président du parlement bulgare, Dimitar Peshev avait fait annuler un ordre de déportation de 48 000 juifs bulgares.

L'Église bulgare, les Juifs bulgares et la question nationale


Dans BiblioMonde

Ils n'etaient pas frères et pourtant..., Albanie 1943-1944 : un récit romancé évoquant le sauvetage des juifs d'un autre pays des Balkans

Notre dossier sur la Bulgarie


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com