BiblioMonde

Le génie de l'Autriche-Hongrie

par André Reszler

( Livre )
Georg
2001, 210 p., 21.2 euros

ISBN : 2825707333

La grandeur et la décadence d’un empire (1867-1918) : « la trajectoire de l'Autriche-Hongrie s'inscrit entre ces deux dates. Il s'agit de la phase ultime, placée sous le signe du provisoire, d'un vaste empire souvent perçu comme une sorte d'anomalie historique. Se situant au-dessus des nationalités, il n'en a pas moins réalisé, à l'échelle de la région danubienne, l'idéal européen de l'unité dans la diversité. De surcroît, il est resté jusqu'à la fin pleinement créateur dans de nombreux domaines de la vie. Au même titre que Venise ou la Suisse, l'Empire habsbourgeois possède une personnalité unique qui le différencie des autres nations plus "modernes" du continent. Quels sont les traits de son "génie" particulier ? Et peut-on déceler en son sein des tendances qu'on associe traditionnellement avec le phénomène du déclin ? Comment expliquer enfin son effondrement inattendu ? C'est à ces questions que tente de répondre l'auteur de cet essai d'interprétation en réexaminant les témoignages d'une fin de règne qui garde aujourd'hui encore toute sa valeur de paradigme. » (présentation de l’éditeur)

« Il existe une identité impériale, un univers culturel, qui a fait la grandeur austro-hongroise et qui a culminé entre 1867 et 1918, c'est-à-dire de la création de la double monarchie à son effondrement à la suite de la défaite de la Première Guerre mondiale. Le génie de l'Autriche-Hongrie ne réside donc pas dans l'expansion économique et financière, dans les progrès des sciences et des technologies, dans la puissance des armes, ni même dans la capacité à faire vivre ensemble tant de peuples différents, mais avant tout dans une singularité culturelle mêlant le culte du passé à la fascination de la modernité. André Reszler parle à ce propos de vocation européenne, une vocation magistralement incarnée par la place unique que Vienne occupe au tournant du siècle dans la vie artistique de l'Europe.
Cette particularité devait-elle conduire fatalement à l'effondrement de 1918 ? La question de la décadence occupe la seconde partie de l'essai du professeur genevois; il rappelle en passant que ni l'armée impériale et royale, ni l'administration n'ont donné le signal de la chute des Habsbourg, mais il souligne qu'aucune de ces institutions n'a été en mesure de maintenir l'ordre à partir du moment où chaque peuple et chaque nation de la monarchie s'est emparé du droit à vivre sa liberté. » (extrait d’un article de Jean-Claude Favez, Le Temps, 11 août 2001)

Dans BiblioMonde

Requiem pour un empire défunt par François Fetjö, Histoire de la destruction de l'Autriche-Hongrie (sous-titre) : l'Autriche-Hongrie ne s'est pas dissoute d'elle-même, elle a été détruite par l'intransigeance des Alliés vainqueurs.

Vienne-Budapest 1867-1918 (Autrement) : La double destinée de deux capitales unies et rivales. Deux âges d'or, deux visions, un empire.

L'Autriche-Hongrie de 1815 à 1918 par Jean Bérenger

L'Autriche-Hongrie, idée d'avenir par Pierre Béhar, Permanences géopolitiques de l'Europe centrale et balkanique

Un bibliographie sur l’Autriche-Hongrie


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com