BiblioMonde

Guerre israélo-arabe d'octobre 1973 (La)

par Pierre Razoux

( Livre )
Economica
Collection Campagnes et stratégies
1999, 393 p., 28.81 euros

ISBN : 2717838139

Une approche essentiellement militaire, mais qui n'exclue pas les aspects politiques

« Le 6 octobre 1973, une nouvelle guerre israélo-arabe embrase le Proche-Orient. Les armées égyptienne et syrienne déclenchent une offensive surprise contre les forces de défense israéliennes stationnées le long du canal de Suez et du plateau du Golan, bousculant pour la première fois une armée habituée aux succès faciles. Trois semaines plus tard, Américains et Soviétiques parviennent à imposer un cessez-le-feu. La situation géostratégique est durablement bouleversée dans cette région. Vingt-cinq ans après les faits, cet événement suscite encore bien des interrogations. Pourquoi cette guerre a-t-elle éclatée ? Pourquoi l'armée israélienne s'est-elle retrouvée initialement en situation d'échec ? Quels ont été les facteurs qui lui ont permis de récupérer l'initiative des opérations ? Quels rôles les deux grandes puissances ont-elles joué dans le déclenchement, le suivi et le règlement du conflit ? Quelle a été l'attitude de l'Europe ? Quels ont été les vecteurs de la mondialisation de cette crise régionale ? C'est à toutes ces questions que répond cet ouvrage, fruit d'une recherche pluridisciplinaire menée dans les centres de documentation les plus spécialisés, mais aussi sur les lieux mêmes des combats. L'auteur démontre que cette guerre s'est soldée par une victoire militaire pour les Israéliens, par un succès politique pour les Arabes et par une percée diplomatique pour les Américains. Il souligne en outre les enseignements militaires qu'il convient de retenir de ce conflit. Cet ouvrage d'une remarquable précision, abondamment illustré de cartes, diagrammes et tableaux, constitue la première synthèse publiée sur le sujet depuis la fin de la guerre froide, évitant ainsi les partis pris systématiques nés de l'affrontement des blocs. Il voudrait de ce fait apporter au lecteur de nouveaux éléments de réflexion, à l'heure où le conflit israélo-arabe occupe toujours le devant de la scène internationale et présente certaines similitudes avec la situation qui prévalait à la veille de la guerre d'octobre. » (présentation de l’éditeur)

« L’aspect politique n’est pas négligé. Pour les deux adversaires, il s’agissait d’atteindre des objectifs limités. Le président Sadate cherchait surtout à reprendre l’initiative diplomatique, à la faveur d’un succès militaire qui permettrait à ses armées de reprendre pied sur le canal de Suez. À l’opposé, passés les premiers revers, le but des Israéliens consista à reprendre le terrain perdu pour rétablir la réputation d’invincibilité de leurs troupes. De ce point de vue, on pourrait convenir, avec l’auteur, que ces objectifs ont été atteints. La guerre, en effet a relevé la réputation de courage et de combativité des armées arabes, largement entamée par le conflit précédent, sans remettre sérieusement en question le jugement des experts à propos de la supériorité israélienne, le cessez-le-feu étant intervenu dans une situation extrêmement favorable. Ce qui a permis, sans doute le déblocage d’une situation qui devait conduire à la réouverture du canal, et aux spectaculaires initiatives de 1977, conduisant à une paix séparée entre l’Égypte et Israël. » (extrait d’un commentaire de Jacques Fremeaux, Maghreb-Machrek, janvier 2000)

Sur la Toile

Un dossier sur la guerre du Kippour (6-25 octobre 1973) par Pierre Razoux (Net4War) : nombreuses cartes et tableaux


La guerre d'Octobre (1973) cartographie de Philippe Rekacewicz, (Le Monde Diplomatique, avril 1998).


____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.



 
© BiblioMonde.com