BiblioMonde

Héros sans gloire

par Mehdi Bennouna

( Livre )
Paris-Méditerranée
2002, 376 p., 18 euros

Co-éditeur : Tarik - ISBN : 2842721632

Échec d’une révolution (sous-titre) : une tentative de mise en place d’un foyer de guérilla contre la dictature d’Hassan II.

Un ouvrage d’investigation qui relate l’échec d’une révolution, celle de la gauche alliée (selon l’auteur) à Oufkir pour tenter de 1963 à 1973 de renverser le régime d’Hassan II. Mehdi Bennouna, le fils du chef des guérilleros, a mené durant cinq ans une enquête basée sur une centaine d’entretiens acteurs de cette époque, à l’exception de Fquih Basri.

« Le 4 mars 1973, les derniers partisans de la lutte armée contre Hassan II voulurent allumer, sur un modèle guévariste, des focos (foyers) révolutionnaires, notamment à Imilchil. Mais, de cafouillage en trahisons, leur soulèvement tourna court en trente-six heures, le chef militaire de Tazim, "l’organisation", étant abattu. Son fils, Mehdi Bennouna, a retracé cette épopée dans un beau livre. (…) De là date le ralliement de la gauche marocaine à l’opposition légale. Ce nouvel échec, coûteux en vies militantes, venant après deux coups d’État avorté, en 1971 et 1972, persuada ses leaders de l’impossibilité de renverser le trône alaouite par les armes. » (extrait d’un article de Stephen Smith, Le Monde, 19 avril, 2003)

« Mon propos est de réhabiliter un épisode de l’histoire contemporaine, dévoyé par le silence des uns et le mensonge des autres. Jusqu’où allait la ré-élaboration de l’histoire et où commençait la ré-appropriation d’une expérience non vécue ? Mon travail consistait à défricher, recouper et interpréter les témoignages, les dérobades et certains silences, parfois éloquents que de longs discours. » (l’auteur)

« Mars 1973 : dans l'Atlas, des guérilleros marocains tente d'installer un foyer révolutionnaire, beaucoup tombent les armes à la main. Certains sont arrêtés et seront jugés à Kénitra en 1973, puis à Meknès en 1976. Une vingtaine seront condamnés à mort et fusillés. D'autres, rares, échappent aux poursuites, se fondent dans la population, gagnent les frontières. Le fils de leur chef, Mohamed Bennouna, dit Mahmoud, raconte, après 5 ans d'enquêtes et d'entretiens auprès des survivants, cette tragique histoire. Il en remonte les fils qui commencent, pour certains participants, aux sombres événements des débuts de l'indépendance, à l'armée de libération nationale du sud et à son démantèlement, et, pour d'autres, plus jeunes, proviennent des déceptions de cette même indépendance et de l'assassinat de Mehdi Ben Barka. C'est toute une organisation, ses membres, ses chefs, sa politique qui sont ainsi présentés, et, au-delà, une partie jusqu'alors méconnue de l'histoire du Maroc qui est ainsi dévoilée : "Cette histoire commence tout juste à émerger. Elle est à la mesure du silence dont l'ont enveloppée, depuis de si longues années, les rédacteurs de l'histoire officielle. Unique et dramatique à la fois." » (présentation de l’éditeur)

Ce livre a reçu le prix Grand Atlas 2002 décernés dans le cadre du Salon International du Livre de Casablanca, par un jury franco-maroco-irakien d'universitaires, de libraires et de journalistes bilingues, présidé par le professeur Mohamed Arkoun. C’est un best-seller au Maroc, 3000 exemplaires ont été vendus lors de la première semaine de sa sortie en juin 2002.

Préface de René Gallissot

Dans BiblioMonde

Le voile se lève… : Le soulèvement armé tenté au début de 1973 contre le régime était une fuite en avant de la tendance révolutionnaire de l’UNFP. Une génération de militants l’a payé cher (par Mustapha Sehimi, Maroc-Hebdo, juillet 2002)

L’Évolution politique du Maroc indépendant
de 1956 à 1970
sur le site de militants pour les droits de l’homme, engagés à gauche.

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.





 
© BiblioMonde.com