BiblioMonde

Histoire du siège de Lisbonne

par José Saramago

( Livre )
Points
Collection Littérature
Langue d'origine : portugais
Traduit par Geneviève Leibrich
1999, 341 p., 6.86 euros

ISBN : 2020368048

Un correcteur pour une maison d’édition se laisse allé à rajouter une négation sur un manuscrit décrivant le siège de Lisbonne de 1147. Il lui fait dire que les Croisés du Nord n’ont pas aidé Dom Alfonse Henrique (futur roi Alphonse Ier) a prendre la ville au Maures qui l’occupent depuis plusieurs siècles. Le correcteur voit son destin bouleversé, il se met à réécrire l’histoire du siège, modifiant ainsi celle du Portugal…

Commander l'édition originale parue chez le même éditeur (21,95 euros)

« Raimundo Silva est un quinquagénaire à la vie bien réglée, correcteur exemplaire dans une maison d'édition, jusqu'au jour où, saisi par quelque démon, il apporte une modification à un manuscrit. D'un mot, un non à la place d'un oui, il change le sens du livre en même temps que l'histoire du Portugal. Suite à cet incident, l'existence de Raimundo va à son tour être bouleversée. Tout en se découvrant une passion pour sa nouvelle chef de service, et influencé par celle-ci, il va entrer en littérature. Dès lors, mêlant récit amoureux et fresque historique, deux histoires s'interpénètrent et mettent en relief, non sans humour, un Portugal superbe et une Lisbonne atemporelle où la fiction se fait réel et vice versa. » (présentation de l’éditeur)

« Raimundo Silva parcourt les rues de Lisbonne à la recherche de la ville médiévale, et Saramago compose un nouvel hommage à la capitale portugaise. Il faut lire les pages dans lesquelles il décrit le lever du jour sur la cité du douzième siècle, du haut d'un minaret, à travers le regard d'un muezzin aveugle. Il faut errer avec Silva dans le quartier du château San-Jorge, où il aperçoit une sarrasine chantant à sa fenêtre, où il rencontre des croisés à la crèmerie La Gracieuse, où l'on entend " des chiens aboy[er] avec une différence de plusieurs siècles".

À la réalité historique vient se superposer et se substituer la réalité de la fiction. L'Histoire doit s'accompagner d'"une pincée suffisante d'imagination pour la rendre plus réelle et plus authentique". En la réécrivant, Raimundo Silva montre le pouvoir du romancier, tirant des archives une matière humaine souvent négligée par les historiens, du moins ceux de trempe classique, comme l'auteur du manuscrit qu'il corrigeait au début du livre. Car Saramago reconnaît volontiers sa dette à l'égard de l'Ecole française des annales. » (extrait d’un article d’Alain Salles, Le Monde, 10 avril 1992)

Ce roman est paru à Lisbonne en 1989 sous le titre História do Cerco de Lisboa, il a été traduit en français par Geneviève Leibrich


Sur la Toile

Une analyse du livre

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.


 
© BiblioMonde.com