BiblioMonde

L'islam est-il hostile à la laïcité ?

par Abdou Filali-Ansary

( Livre )
Sindbad
avril 2002, 143 p., 16 euros
Première édition : Le Fennec - 1996
ISBN : 2742737014

Une réflexion sur les rapports de l'islam et du pouvoir, à l'opposé des thèses des islamistes. Ce livre d'abord paru à Casablanca a eu un grand succès au Maroc.

Abdou Filali-Ansary s'appuie sur les thèses de l'Égyptien Ali Abderraziq dont il traduit le principal ouvrage Islam et fondements du pouvoir et pour l'édition duquel il a écrit une introduction, partiellement reprise dans le présent ouvrage.

« L'effervescence sociale et politique des trente dernières années a propulsé sur le devant de la scène, dans la plupart des pays musulmans, toutes sortes de groupes intégristes qui s'accordent à rejeter la séparation du spirituel et du temporel. Le propos de cet ouvrage est de faire connaître l'autre visage de l'islam contemporain, lequel se compose d'attitudes et de projets soucieux de retrouver le sens premier de la prédication du prophète Muhammad par-delà les formulations rigides qui lui ont été données à telle ou telle époque de l'histoire.

L'auteur fournit pour commencer des précisions d'ordre conceptuel, puis historique, qui permettent d'aborder dans la clarté le débat sur le rapport islam-laïcité. Il commente ensuite l'ouvrage capital à cet égard du réformiste égyptien Ali Abderraziq (1888-1966) avant d'évoquer la contribution des penseurs qui représentent ce qu'on pourrait appeler "la nouvelle conscience islamique" - et qui défendent de nos jours, par des démarches différentes mais convergentes, l'idée que l'islam n'est pas hostile à la laïcité. Nourri d'une réelle préoccupation pédagogique, cet ouvrage, à l'usage du grand public, constitue une précieuse introduction à la pensée musulmane moderne. » (présentation de l'éditeur)

« Paru en 1999 à Casablanca, avec un vif succès, ce livre reformule l'une des questions les plus controversées depuis un siècle dans le monde musulman. Partant de l'analyse de l'ouvrage d'Ali Abderraziq, qu'il a traduit et pour l'édition duquel il a écrit une introduction (partiellement reprise), le philosophe Abdou Filali-Ansary répond avec un sens pédagogique et une précision exemplaires. En 1925, alors que la modernité et la pénétration européenne déstabilisent les sociétés musulmanes, la parution en Egypte de l'ouvrage d'Abderraziq cingle comme "un coup de fouet" et provoque une crise gouvernementale. Abderraziq soumet la conception religieuse traditionnelle à la critique de la raison et aboutit à la reconnaissance de l'autonomie de la sphère politique vis-à-vis de la religion. Il rouvre le débat sur les principes qui définissent l'ordre social et politique dans les sociétés islamiques et participe à l'éclosion d'une "nouvelle conscience islamique", pour laquelle l'islam n'est en rien hostile à la laïcité.

Ces années 1920 sont aussi celles qui provoquent l'éclatement du mouvement réformiste et la naissance de l'intégrisme musulman. Contre les Cassandre, Abdou Filali-Ansary fait entendre la voix de cette "nouvelle conscience islamique", portée par des intellectuels attachés à la foi islamique et éloignés des représentations traditionnelles et intégristes. Passeur entre les deux rives, il propose une réponse réfléchie et apaisée aux secousses des mouvements islamistes. » (présentation de la librairie Tawhid)


Dans BiblioMonde

Les nouveaux penseurs de l'islam

D’autres réflexions sur l’islam

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com