BiblioMonde

Le Japon vu par 17 auteurs

par

( Livre )
Casterman
2005, 254 p., 15.95 euros

ISBN : 2203396261

Le Japon vu par des auteurs de bande dessinée


Dix-sept auteurs (neuf Français ou francophones, huit Japonais ou résidents au Japon) réunis pour la circonstance au sein d’un même ouvrage, pour évoquer, à travers une suite d’histoires courtes en toute liberté, un même univers : le Japon.

Les Français ont fait le voyage pour la circonstance, bien sûr, envoyés chacun ou chacune dans une ville différente de l’archipel une quinzaine de jours (Joann Sfar à Tôkyô, Emmanuel Guibert à Kyôto, Nicolas de Crécy à Nagoya, etc.) afin d’en ramener une création inédite.

Les Japonais, eux, nous parlent de leur quartier, de la ville où ils habitent ou de leur région natale (Kazuichi Hanawa, l’île septentrionale d’Hokkaidô, Jirô Taniguchi, Tottori, etc.)... Le résultat final est souvent inspiré, toujours surprenant : le monde japonais comme on ne l’avait encore jamais regardé.

Ce livre a paru simultanément en français, en japonais et dans trois autres langues. Avec Le terrain vague de Hideji ODA, il constitue le premier volet d'une série de créations internationales en sens de lecture gauche-droite, par quelques uns des meilleurs auteurs européens et japonais de bande dessinée.

« Le Japon. Vaste sujet sur lequel ont planché dix-sept auteurs français et nippons. Un travail de commande initié et piloté par Frédéric Boilet, dessinateur installé à Tokyo, traducteur de Taniguchi et de Tsuge, et trait d'union hyperactif entre les deux cultures. Ont répondu à son appel des grands noms de la BD et du manga, Sfar, Taniguchi, Guibert, Matsumoto, comme des jeunes talents, Takahama, Davodeau ou Little Fish.

Foisonnant, le résultat n'a, bien qu'en noir et blanc, rien de monochrome. Exercice de style pour les mangaka, qui ont dû concevoir leurs histoires dans le sens de lecture occidental, et travail d'immersion pour les Français, qui ont fait un séjour prolongé au Japon, ces récits nous plongent dans le quotidien nippon version crue ou poétique. Mentions spéciales pour Le Tôkyô de Oualtérou, de Sfar, décryptage à l'emporte-pièce des us et coutumes locaux, pour la belle mise en scène de La Porte d'entrée, de Prudhomme, ou encore Les Nouveaux Dieux, de Crécy, (auto ?)fiction aussi grinçante que jubilatoire. La palme revient à Kazuichi Hanawa avec Dans la forêt profonde, délicate miniature japonaise et pur moment d'émotion. (Stéphane Jarno, Télérama, 30 novembre 2005)

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.


 
© BiblioMonde.com