BiblioMonde

Kalevipoeg : épopée nationale estonienne

par Friedrich Reinhold Kreutzwald

( Livre )
Gallimard
Collection L'aube des peuples
Langue d'origine : estonien
Traduit par Antoine Chalvin
2004, 552 p., 29 euros

ISBN : 2070740927

L'épopée nationale des Estoniens : 19 000 vers divisés en 20 chants, publiée entre 1857 et 1861

Librement inspirée par le folklore, elle constitue l'équivalent estonien du Kalevala du grand voisin finlandais. La rédaction de Kalevipoeg débute au milieu du XIXe siècle. L'Estonie fait alors partie de l'Empire russe depuis plus d'un siècle, mais reste dominée par l'aristocratie d'origine allemande, installée dans ces régions baltiques depuis le XIIIe siècle. L'intérêt pour la culture estonienne et le développement d'une langue écrite à partir d'une tradition jusque-là largement orale se fait donc à l'instigation de quelques personnalités germano-baltes, désireuses de sensibiliser le peuple estonien à son histoire et à ses richesses culturelles. Le flambeau est vite repris par de jeunes Estoniens, tel Kreutzwald, qui voient un intérêt tout à fait politique à ce travail : créer le ciment culturel et historique pour l'unité nationale des Estoniens et obtenir leur émancipation face à l'élite germanophone et à la domination russe. Stimulé par la réussite de la compilation de légendes finnoises, le fameux Kalevala, Kreutzwald construit donc son travail sur des légendes populaires qui traitent de Kalevipoeg, « le fils de Kalev », une sorte de géant sympathique, comparable à Gargantua, qui livre un combat contre les forces maléfiques.

Il était important que Kalevipoeg (ou Kalewi poeg), épopée tragique et monument littéraire avant joué un rôle considérable dans l'éveil à la conscience nationale de l'Estonie, soit enfin disponible en français.

« Création personnelle inspirée librement de récits populaires, Kalevipoeg est considéré aujourd’hui comme l’épopée nationale estonienne, titre justifié par l’importance littéraire et culturelle de l’œuvre. Comme le Kalevala en Finlande, Kalevipoeg est en effet devenu en Estonie une référence et une source d’inspiration pour les créateurs de toutes disciplines : écrivains, peintres, sculpteurs, musiciens, chorégraphes se sont inspirés des personnages, des mythes et des récits repris ou inventés par Kreutzwald. De nombreux éléments qui n’avaient pas originellement de correspondant dans la tradition populaire ont pénétré dans la conscience collective, renforçant en quelque sorte rétroactivement l’authenticité de l’épopée. » (Antoine Chalvin)

Texte traduit, présenté et annoté par Antoine Chalvin

Sur la Toile

Un site consacré à cette épopée (fr.) : résumé, commentaire, texte original en estonien et bibliographie

Dans BiblioMonde

Notre dossier sur l'Estonie

____________________________________________

Si vous commandez ce livre à partir de cette page, BiblioMonde touchera une commission et vous participerez ainsi au financement du site.

 
© BiblioMonde.com