BiblioMonde

Ketchup

par Xavier Gual

( Livre )
Au diable vauvert
Langue d'origine : catalan
Traduit par Antoine Martin
2008, 292 p., 17 euros

ISBN : 978-2846261487

Les errances tragi-comiques de Miki et Sapo, anti-héros désœuvrés dans les bas-fonds d'un désert urbain criant de vérité. Sous le burlesque pathétique des rencontres dans une Barcelone bien loin des clichés, se dessinent les attentes d'une génération abandonnée entre révolte et capitulation.

Ketchup : produit artificiel et manufacturé qui, en plus d'être le symbole d’une domination du mode de vie américain, est une sauce qui dénature la nourriture et donne à tous les aliments un goût identique.

Souvent cité par les critiques comme le « Trainspotting catalan » (en référence au roman de l'Écossais Irvine Welsh publié en 1993), Ketchup s’est imposé rapidement comme la nouvelle voix de la littérature catalane, faisant matière de l’argot et de la verve de la jeunesse désoeuvrée de Barcelone et des violentes frustrations qui l’habitent.

Ketchup nous entraîne ainsi dans l’univers de Miki et de son acolyte Sapo, qui, rôdant dans les rues d’un désert urbain criant de vérité en compagnie d’une bande de skinheads, terrorisent junkies, dealers et travestis. Né dans une banlieue stérile, Miki vit selon une maxime qui régit son existence : « La liberté n’existe pas. » « La vie n’offre que deux options : se fondre dans la masse ou mourir… » Pour échapper à son destin de pauvre, il doit quitter le chemin tracé, école - travail - mort. Et pour s’acheter une voiture à la hauteur de ses ambitions, il choisit de se lancer dans le trafic de drogue…

D’une écriture moderne et vivante, Gual suit le quotidien maussade d’un jeune qui cherche et se débat dans un monde hostile et indifférent. Et dans les errances tragi-comiques de ces anti-héros, dans le burlesque pathétique des situations, se dessine l’angoisse d’une génération perdue, abandonnée, qui hésite entre lutte et capitulation.

 
© BiblioMonde.com